Pourquoi Bing Liu a-t-il été assassiné ?

88

En Pennsylvanie, un scientifique sur le point de faire des découvertes très importantes sur les coronavirus, a été trouvé mort par balle au cours du premier week-end de mai. Bing Liu, 37 ans, était chercheur à la faculté de médecine de l’Université de Pittsburgh. Selon le médecin légiste sa mort est dû à une balle qui tiré dans la tête.
Une heure après la découverte du corps de Liu, une deuxième personne, Hao Gu, 46 ans, a également été retrouvée morte dans une voiture à moins d’un kilomètre. Selon un responsable de police du canton de Ross, Brian Kohlhepp, les deux hommes se connaissaient bien.
CLIQUER pour lire la suite
Les motifs de ces meurtres ne sont pas encore élucidés et la police ignore encore quelle était la relation exacte entre ces deux hommes. On sait que Liu était détenteur d’un doctorat en science informatique de l’Université nationale de Singapour, et qu’il avait travaillé comme stagiaire à l’Université Carnegie Mellon avant de devenir associé de recherche à la faculté de médecine de l’Université de Pittsburgh.
Dans un communiqué, l’Université de Pittsburgh l’a décrit comme un excellent mentor et un chercheur prolifique puisqu’il a rédigé une trentaine d’articles sur les coronavirus. L’un des responsables a confié à Associated Press: “Bing était sur le point de faire des découvertes très importantes pour comprendre les mécanismes cellulaires qui sous-tendent l’infection par le SRAS-CoV-2…” “Nous ferons un effort pour achever ce qu’il a commencé afin de rendre hommage à son travail de scientifique excellent.”
Quelle était la motivation des assassins? Y a t-il un rapport avec les mensonges entourant l’instrument choisi par les architectes du coup d’Etat mondial actuel: un coronavirus? Rappelons que
Extrait d’un très ancien numéro de LIESI: “Le journal Santé Pratique dévoile cette information dramatique : ‘Dans la nuit du 21 janvier dernier 2003, la chaîne CNN et la chaîne allemande NTV ont montré les troupes américaines en train de charger les avions, d’une part avec des armes biologiques, tout particulièrement de variole, et, d’autre part, avec des vaccins destinés aux soldats. Les militaires ont confirmé qu’ils souhaitaient utiliser des grenades varioliques en Irak pour se défendre (mais qui sont les attaquants ?) Cette information n’a jamais été reproduite les jours suivants…”
Il va de soi que nous sommes engagés dans un processus si grandiose de tyrannie que les cadavres seront nombreux parmi les microbiologistes… Et cela dure depuis des années…
“Dans la période de quatre mois, du 12 novembre 2001 au 11 février 2002, on a rapporté la mort de sept microbiologistes de classe internationale, dans diverses parties du monde. Six sont décédés de causes ” non naturelles ” et la mort du septième demeure suspecte. De plus, le 12 novembre, DynCorp, sous-contractant majeur du gouvernement en traitement informatique dans les opérations militaires et le travail de renseignement, se vit accorder un contrat de 322 $ millions pour développer, produire et mettre en réserve des vaccins pour le Département de la Défense. DynCorp et Hadron, tous deux fournisseurs de la Défense, associées à la classification des programmes de recherche sur les maladies contagieuses, ont également été impliquées dans un programme de logiciel, connu sous le nom de Promis, permettant d’identifier et cibler les victimes.”   COMMANDER

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES