LE JAPON EST DANS LA TOURMENTE

92

Le profit des entreprises japonaises chute le plus depuis la crise financière. Elles font état de leur pire chute de bénéfices d’exploitation depuis la crise financière. En effet, les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements des sociétés de l’indice Topix ont chuté de 26% en janvier-mars, par rapport au même trimestre de l’année dernière, selon les données compilées par Bloomberg.
CLIQUER pour lire la suite
Ces données sont basées sur les résultats annoncés par un peu plus de 85% des entreprises de l’indice de référence la bourse japonaise. Un certain nombre d’entre elles ont retardé leurs résultats en raison de l’impact du coronavirus.
L’économie japonaise a, elle aussi, sombré dans une récession. On annonce une chute de 89% des bénéfices par action.
La distanciation sociale a eu pour conséquence de freiner les dépenses de consommation. Les entreprises ont également réduit leurs investissements et les exportations ont plongé. Partant de ces considérations, les analystes prévoient une contraction de 21,5% du PIB au cours du trimestre de juin, un record pour les données officielles remontant à 1955.
Quelles sont les entreprises les plus touchées ?
Selon CLSA Ltd, il s’agit des sociétés de commerce, les entreprises métallurgiques et minières ainsi que les fabricants de composants automobiles sans oublier l’ensemble du secteur aéronautique.
Dans ce contexte, il ne faut pas être surpris du fait qu’un grand nombre d’entreprises ait refusé de fournir des perspectives pour leurs résultats futurs, ou ont abandonné toute référence à des prévisions antérieures. Cela traduit une incertitude majeure des milieux économiques.
D’où un énorme matelas de liquidités que les compagnies gardent pour le moment en réserve en espérant une stabilité de la situation ce qui permettrait d’évaluer une stratégie d’investissement.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES