E. Macron n’est qu’un valet du Prince de ce monde

178

On se souvient des élans mystiques d’Emmanuel Macron durant sa campagne présidentielle. Il prétendait que « la politique c’est mystique », ajoutant à sa formule la nécessité d’« une dimension christique » et « de transcendance ». Au soir de son élection, il osera même dire : « Je vous servirai avec amour ». On a vu la manifestation de cet « amour » lors des récents mouvements sociaux des Gilets jaunes  et lors du comportement de son gouvernement à l’égard des personnes âgées. Bien avant, on a vu l’amour que lui et ses amis partageaient pour la religion catholique via Notre Dame de Paris…

Les récents événements attachés à la guerre bactériologique déclarée par l’Argent anonyme et vagabond ont montré le vrai visage de certains dirigeants, dont celui du président français.
Ils n’ont aucun amour de leur peuple et leur mystique n’a rien à voir avec celle du bien commun. Ce qu’ils cherchent avant tout à réaliser c’est l’œuvre de la République universelle des sectateurs du Prince de ce monde. C’est l’avènement des Barabbas au service de la cause universelle de la Babel antichristique. Malheureusement, les hérauts du Nouvel Ordre Mondial bénéficient d’une totale incompréhension des peuples sur la trame de l’histoire dont ils sont des acteurs complices, qu’ils l’admettent ou non. Nous sommes ainsi engagés dans un processus qui, humainement, semble sans retour. Pourtant, il faut garder espoir de ce que nous avons appelé « le grain de sable » dans les rouages du programme mondialiste.Il sera abordé pour la première fois dans la lettre LIESI.
Les acteurs de la nouvelle Babel antichrétienne assurent que le moment de la grande réinitialisation du Système arrive. La pandémie bienvenue et la tyrannie sanitaire exercée avec un fort taux d’approbation des peuples moutonniers, semblent donner raison à ceux qui applaudissent déjà à la victoire du projet synarchique dont nous parlerons dans la prochaine série de LISO.
Nous maintenons que leur plan va échouer et même lamentablement échouer.
Comme toujours, il ne faut pas oublier que la justice est un attribut de Dieu. Si les hommes ont à répondre devant le bon Dieu de leurs péchés sur terre et connaître ensuite un jugement éternel, les nations ne sont pas éternelles. Elles doivent donc répondre à la justice divine. Nous vivons incontestablement un moment de l’histoire où les nations autrefois chrétiennes et qui ont apostasié, subissent les conséquences du choix de leurs peuples… Cela s’annonce terrible… et la France descendra dans le cercueil avant sa résurrection ; exactement comme l’avait prédit Jean Vaquié.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES