UN VIRUS POUR INTRODUIRE LEUR NOUVEL ORDRE MONDIAL

129

Les maîtres de l’Echiquier aiment souffler le chaud et le froid et rappeler à leurs victimes qu’elles sont toujours en cage. Le méchant virus revient… il va muter. Etc. Les experts annoncent que les répercussions de la pandémie auront des effets économiques, politiques, sociaux et militaires, en particulier sur les relations entre les Etats-Unis et la Chine. On dit que la réponse des politiques a été massive et globale : soutien à l’activité au moyen d’injections massives de la part des banques centrales, mais où va cet argent?
CLIQUER pour lire la suite
Les plans de sauvetage s’accumulent, les billons, les trillions, les zéros ne suffisent pas. Un ou deux billions par-ci, des dizaines de billions par-là.
Factuellement, les chaînes d’approvisionnement et les échanges mondiaux subissent les conséquences d’une activité économique à son plus faible niveau depuis la Grande Dépression, exposant ainsi l’interdépendance des pays qui se procurent tout, des puces électroniques aux voitures, en passant par les téléphones et les puces à semi-conducteurs.
Alors que la crise financière de 2008-2009 était principalement un problème de financement à Wall Street, cette fois-ci, il s’agit d’un problème économique avec des millions de victimes. Selon les calculs des Nations unies la pandémie a détruit 8,5 billions de dollars de production mondiale, remplacés par quelque 10 billions de dollars de renflouements gouvernementaux.
Que dire de ces Etats devenus encore plus vulnérables qu’ils ne l’étaient déjà avant le déclenchement de la guerre bactériologique que la mafia oligarchique a enclenché en espérant imposer, par la terreur fabriquée, leur Nouvel Ordre Mondial?
Que dire des Etats-Unis où on assiste à un effondrement de la confiance? En devenant le plus grand débiteur du monde, après des décennies d’argent facile, les Etats-Unis ont vu s’effondrer la confiance dans leur structure économique et sociale, exposant le pays à la fragmentation alors que ses finances sont gravement touchées par l’accélération de la crise pandémique?
Jusqu’où va aller cette nouvelle ère de protestation qui annonce un large électorat radicalisé? Tout cela est voulu, orchestré… même bien mal. Il y a une volonté de chaos. Ils le veulent. Ils souhaitent tuer des gens par millions car ils sont hantés par la même idéologie des Nazis.
Vont-ils parvenir réellement à changer le système? Eux le pensent, LIESI a une autre espérance – voir le dernier numéro de la lettre LIESI.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES