La guerre commerciale s’étend avec l’effondrement économique qui va accélérer

99

Les Etats-Unis étudient la possibilité de supprimer 3,1 milliards de dollars de droits supplémentaires sur les marchandises en provenance du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne – une autre étape qui risque d’exacerber les tensions entre les deux côtés de l’Atlantique. Dans un document publié il y a quelques heures, le Bureau du représentant américain au commerce a déclaré qu’il envisageait une «liste supplémentaire» de produits de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni devant être soumis à des droits pouvant aller jusqu’à 100%, selon Bloomberg. Les marchandises comprennent les olives, le café, le chocolat, la bière, le gin, certains camions et machines.
CLIQUER et lire la suite
Swissport a annoncé son intention de supprimer 4 000 emplois au Royaume-Uni et en Irlande alors que la société de services aéroportuaires se prépare à des années de baisse de la demande de voyages en avion. La société, qui fournit des services au sol à l’aéroport et gère le fret aérien, a déclaré que la pandémie de coronavirus a entraîné une baisse de 75% de ses revenus. Les suppressions d’emplois prévues représentent la moitié de ses effectifs en Grande-Bretagne et en Irlande.
Le chômage en Grande-Bretagne commence à grimper malgré un léger rebond de l’activité économique au cours du mois dernier, alors que les restrictions de verrouillage du fait du coronavirus sont levées, selon un rapport publié par un analyste du Guardian. L’économie britannique a reculé de 20,4%, selon les derniers chiffres d’avril, et les pertes d’emplois semblent augmenter. Des milliers d’entreprises étant contraintes de fermer.
Comme pour l’Inde, le FMI a prévu que l’économie britannique devrait se contracter de plus de 10% cette année, suivie d’une reprise partielle en 2021. La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, avait déjà averti que les prévisions d’avril avaient été dépassées par les événements, et que la trajectoire probable de l’économie mondiale s’annonçait pire. Dans son dernier rapport, le FMI a déclaré que les plus fortes contractions de l’activité économique envisagées par le FMI cette année se produiront dans les économies développées, en particulier en Europe. Le Royaume-Uni est susceptible d’être l’un des plus durement impactés.
En attendant, les autorités allemandes de l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie ont de nouveau décrété des restrictions de verrouillage dans deux districts après une augmentation du nombre de cas, avec plus d’un demi-million de personnes touchées. Une zone abrite une usine de conditionnement de viande où plus de 1 500 travailleurs ont été testés positifs. Le Premier ministre, Armin Laschet, a déclaré que les “mesures préventives” dans le district de Gütersloh dureraient jusqu’au 30 juin.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES