Un tribunal britannique refuse de remettre l’or vénézuélien à Maduro

190

L’année dernière l’Occident a soutenu un coup d’Etat engagé par un maçon de bas étage, Juan Guaido. Son pseudo gouvernement a été officiellement reconnu par des dizaines de gouvernements étrangers, mais Nicolas Maduro (un ancien chauffeur de bus et successeur de Hugo Chavez) est parvenu à s’accrocher au pouvoir.
CLIQUER pour lire la suite
A la même époque, la Banque d’Angleterre avait décidé de réagir en refusant de rendre au leader socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro, l’or de son pays. Cette décision fut prise quand l’armée vénézuélienne a refusé de rompre avec Maduro, préférant le soutenir plutôt que Guaido, le serviteur de la Secte. Le bon sens l’a donc emporté et le prêcheur des oligarchies occidentales n’a pas eu le succès espéré. C’est ainsi bien la preuve que le système est fragile, ce qui nous ramène à la question du port du masque comme symbole de l’entrée de force dans le Nouvel Ordre Mondial.
Finalement, la banque centrale vénézuélienne a intenté un procès contre le gouvernement britannique en réclamant la libération de l’or vénézuélien qui se trouve dans les coffres de la banque d’Angleterre.
En réponse, le gouvernement Maduro vient de se voir refuser l’accès à un milliard de dollars d’or vénézuélien (dans les coffres de la BoE). Le tribunal a décidé qu’il ne pouvait remettre l’or qu’au gouvernement légitime du Venezuela… celui que représente le guignol de la Secte… Juan Guaido… et qui est considéré comme le dirigeant légitime du Venezuela par le gouvernement britannique lequel est aux ordres des banquiers de la City.
Conclusion, les banquiers internationaux décident qui est le gouvernement légitime d’un pays et si on n’est pas d’accord, ils démontrent qu’ils ont le pouvoir (légal) de geler et de saisir les actifs d’un gouvernement. La Justice ne va t-elle pas dans leur sens ?
Vous transposerez maintenant cet enseignement à ce que vous lirez dans le prochain numéro de la lettre confidentielle… en vue du prochain confinement et de leur projet concernant les enfants des familles en Occident.
D’aucuns diront que c’est de l’affabulation. Laissez dire les idiots utiles et les autruches masquées avec le bec dans le sable. Il faut être lucide dans ce monde qui subit une révolution orientée par le Prince de ce monde.
Ajoutons pour terminer que la justice britannique au service de la City assure que ne pas envoyer l’or au gouvernement du Venezuela c’est faire pression sur les mécréants afin qu’ils laissent les généreux banquiers d’assurer la distribution de l’aide humanitaire et des fournitures médicales nécessaires pour combattre la pandémie de coronavirus… Mais pourquoi ne gèlent-ils jamais les comptes des terroristes islamiques et vont même jusqu’à les financer par des réseaux discrets ?
En attendant, le gouvernement n’a pas d’argent pour financer les programmes sanitaires. En mai dernier, les coffres-forts du Venezuela étaient vides, ou proches de l’être, après que le gouvernement a été contraint d’effectuer certains paiements en or aux Iraniens.
En attendant une petit leçon est donnée : celui qui contrôle le coffre-fort contrôle l’or.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES