Les choses importantes

146

Nous vivons dans un monde où le Bon Dieu est totalement absent. Pourtant, l’Ange de la mort passe tous les jours pour faucher des êtres humains et les conduire devant le tribunal de Dieu pour y être jugées.
Un court temps sur la terre pour une éternité de bonheur ou de malheur. Voilà le seul fait que tout homme doit retenir.

CLIQUER

On peut faire le gigolo et l’esprit léger, voir blasphémer comme c’est si souvent le cas sur les médias de l’Oligarchie, tant que l’on ne ressent aucune inquiétude sur notre état de santé, mais combien sont dans la panique et l’inquiétude quand ils ressentent subitement une douleur inopinée à la poitrine ou ailleurs, pouvant signifier la fin comme imminente… Comme on regrettera de ne pas avoir passé du temps devant le Saint Sacrement à se préparer. Comme on regrettera de ne pas avoir soulagé sa consciance devant le tribunal de la confession.
Des réflexions que beaucoup considèrent comme démodés.
Que d’ignares qui ne prennent pas le temps de lire la vie et les recommandations de milliers de saints qui disent tous les même chose depuis VINGT SIECLES.
Ceux qui ont de graves maladies ont la grâce de pouvoir se préparer à comparaître devant leur Créateur et réfléchir à la manière de s’amender pour une vie de pécheur.
Voici un texte qui porte à la réflexion…
Il leva les yeux et vit devant lui l’ange de la mort.
« JE SUIS VENU POUR TOI. IL EST TEMPS D’Y ALLER » déclara le haut responsable.
« Je ne peux pas… pas maintenant », bégaya-t-il, en reculant. « Si je meurs maintenant, tout d’un coup, ils vont tout découvrir. Ils vont fouiller dans mes affaires. Ils sauront qui je suis vraiment. Que vont-ils penser de moi ? Je dois… je dois ranger mes affaires, détruire… vous devez me donner du temps… »
« QUATRE CHOSES. D’ABORD : TON TEMPS EST VRAIMENT TERMINÉ. SI TU VOULAIS METTRE DE L’ORDRE DANS TES AFFAIRES, TU AURAIS DÛ Y PENSER AVANT. DEUXIÈMEMENT, CE NE SONT PAS LES CHOSES MATÉRIELLES DU MONDE QUE TU LAISSES DERRIÈRE TOI DONT TU DEVRAIS TE PRÉOCCUPER, MAIS LES CHOSES QUE TU PORTERAS DANS TON ÂME. TROISIÈME : OUI, ILS TROUVERONT TOUT. »
« Et… quatrièmement ? » demanda-t-il, alors qu’une force imparable l’aspirait dans un autre endroit.
« TU N’INTÉRESSERAS PLUS PERSONNE », conclut l’Ange en tirant le dernier fil.
Voyez autour de vous… Comme on oublie vite ceux qui sont disparus. On ne pense même pas à prier pour les âmes du Purgatoire. Encore un truc démodé, n’est-ce pas ? Pauvre monde.

COMMANDER