Réflexion spirituelle à partir d’une histoire vraie – ET APRÈS ?

134

CLIQUER

Beaucoup d’hommes ne pensent pas à leur destinée.
7  — Et après? — Un étudiant, Francesco Spazzara, vint un jour chez saint Philippe de Néri (mort en 1595) pour lui demander un secours. Le saint le lui accorda et lui demanda quelle carrière il voulait embrasser. — «Celle d’avocat, répondit le jeune homme. — Et après? — Mon éloquence me rapportera de l’argent. — Et après? — Une fois âgé, je me retirerai et vivrai commodément. — Et après?»  L’étudiant devint sombre et répondit : «A près? Il faudra mourir. — Et après? répliqua le saint. Le jeune homme se tut et s’en alla triste et pensif. La question du saint ne cessa plus de hanter sa pensée, et il devint un homme vertueux et pieux.
Voilà une histoire que devraient méditer toutes ces personnalités politiciennes, financières, journalistes, médecins qui se sont impliquées dans un complot visant à détruire la créature de Dieu, en spoliant la veuve et l’orphelin, en détruisant tout espoir à la jeunesse, en laminant le bien commun, en faisant le choix de travailler à l’édification de la Cité du Mal, en travaillant insidieusement à faire mourir de chagrin les personnes âgées, etc. Et que dire de tous ces aveugles qui suivent la politique de l’autruche, qui continuent à faire la promotion de ces muselières !
Faut-il être aveugle pour ne pas penser à la fin dernière ? Et après ?
C’est bien sûr valable pour chacun d’entre nous.