Un monde de faux-semblants

70

Les relations entre la Chine et la Russie sont condamnées à demeurer étroites pour des raisons financières et géopolitiques. Et ce, même si les Russes ont beaucoup d’animosité contre les Chinois qui les provoquent régulièrement en s’impliquant physiquement sur le vaste territoire russe. Parfaitement conscient de la dangerosité du monde qui vient avec la crise économique et financière qui couve en Occident et que va amplifier le scénario pandémique des complotistes de Davos & Cie, le président chinois doit tout faire pour solidifier l’alliance Russie-Chine.

D’où ce récent commentaire du président Xi Jinping : «Notre amitié ne peut être brisée par aucun pays tiers et résistera à toutes sortes de crises internationales». Une déclaration à l’intention des Américains. Le président chinois a même contacté son homologue russe, signalant aux Etats-Unis que «les liens entre Pékin et Moscou sont solides».
Pour conforter son message, le président chinois a ajouté que les relations entre la Chine et la Russie «avaient une forte valeur indépendante», quelles que soient les politiques adoptées par la nouvelle administration américaine de Joe Biden. «Les relations sino-russes ne sont pas affectées par les changements de la situation internationale ni par l’ingérence d’autres facteurs. Le renforcement de la coopération stratégique entre la Chine et la Russie peut résister efficacement à toute tentative de supprimer et de diviser les deux pays », a déclaré M. Xi dans un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.
Les remarques du président Xi interviennent alors que la Chine s’efforce de consolider ses liens avec d’autres pays avant la cérémonie d’inauguration de Joe Biden, prévue le 20 janvier. La Chine peut également se prévaloir d’un accord d’investissement entre la Chine et l’Union européenne qui devrait s’achever de manière imminente, après sept ans de pourparlers.

De hauts responsables chinois se sont entretenus et ont même visité des pays d’Asie du Sud-Est et d’Europe ces dernières semaines après que Washington a imposé des sanctions et s’est engagé à agir durement contre Pékin et Moscou.

Joe Biden, qui fait l’objet d’attaques tout à fait légitimes pour ses relations obscures avec le Parti communiste chinois, cherche à brouiller les cartes et à bomber le torse à l’égard des puissants de Pékin : il vient d’appeler à des coalitions plus fortes avec des «partenaires et alliés partageant les mêmes idées» contre la Chine sur les fronts commercial et économique. Il a également pleurniché sur les souffrances de la classe moyenne américaine alors que sa politique (et celle du Parti démocrate) vise à communiser l’Amérique et à sacrifier sa classe moyenne pour les beaux yeux des communistes chinois.
Nous assistons finalement à des situations totalement ubuesques où le mensonge est extrêmement prégnant pour maquiller le jeu des oligarchies qui ont concocté depuis bien longtemps un programme qui doit s’accélérer désormais afin de profiter d’une fenêtre de tir qui ne durera pas longtemps. L’année 2021 nous réserve assurément des surprises dans de nombreux domaines qui précipiteront le monde vers une voie sans retour…

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES