Washington – Pékin – Bruxelles : où trouver l’équilibre?

91

Pour de multiples raisons, mais surtout d’ordre géopolitique, un conflit entre les Etats-Unis et la Chine semble inévitable. La Chine cherche indéniablement l’hégémonie. Un tel conflit impliquerait, bien évidemment, la fragmentation du processus de la mondialisation.
Pour le moment, les autorités de Pékin cherchent à tout prix à se protéger de la politique menée par le cartel bancaire qui décide de la politique monétaire des principales banques centrales en Occident et notamment la Réserve fédérale. Comment ?

En devenant plus indépendante du système du dollar américain et du système régissant les règles commerciales et d’affaires dirigées par l’Occident.
Que fera l’Europe dans ce conflit potentiel ? Comment les Européens, de plus en plus divisés, vont-ils se positionner dans la future conflagration entre Washington et Pékin ? Peu importe ce que fera le marxiste Joe Biden, les oligarchies de Pékin, elles, ont déjà un dessein très clair et qui s’inscrit dans le temps et la capacité militaire de la Chine à se faire respecter ou plutôt craindre.
Quid de l’Europe ?
La solution n’est pas facile dans une construction européenne qui glisse vers le chaos. Il y a en Europe, comme aux Etats-Unis, une perte de confiance dans son propre système. Les conséquences de la gestion sanitaire seront nombreuses car une partie des Européens a été habituée à un grand confort. Face à la situation chaotique européenne, la réponse occidentale au défi chinois sera compliquée et on se dirige déjà vers des techniques bureaucratiques. On prend de la Chine ce qu’elle a de pire : son manque d’humanité, le fait de traiter l’homme comme un déchet jetable quand on a un milliards d’esclaves aux ordres d’une petite caste oligarchique sans la moindre retenue.
D’aucuns voient des analogies entre la situation actuelle en Europe et la situation politique européenne à l’époque d’avant la Première Guerre mondiale. Ils signalent avec raison que la situation économique et la dette actuelle donnent un paysage assez similaire à la situation des années 1930, juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.
Nous sommes engagés, avec la question sanitaire portée aux lumières grâce aux médias sous perfusion, dans un délitement complet, total, du système bancaire classique et de la monnaie fiduciaire. Voilà la triste réalité et il faudrait bien que nos contemporains le comprennent pour acter ce qu’ils devraient faire… car les années se suivent et ne se ressembleront pas.
A l’heure présente, les gens pensent que l’Etat a de l’argent à distribuer à gogo. C’est oublier que les Etats sont dirigés par des marionnettes au service de sociétés secrètes qui se battent les unes contre les autres pour un même programme mais avec des différences dans le passage forcée des étapes.
Nous avons commencé à publier des articles sur la thématique des sociétés secrètes sur le site GLADIO VERITATIS

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES