De Donald Trump à l’ennemi d’Etat

101

Nombreux parmi les conservateurs espèrent que l’ancien président américain Donald Trump reviendra. C’est la même chose ici ou là, en Europe pour les patriotes. Mais c’est bien puéril et ne pas avoir retenu les leçons de l’histoire récente qui a également mis en évidence l’extrême passivité et insouciance de D. Trump, comme nous le verrons sur le site Gladio Veritatis.
Normalement, Donald Trump ne pourra jamais plus revenir. L’Etat profond ne lui permettra jamais  de gagner à nouveau. Et pour quelle raison ?

Parce que, plus que jamais, le mécanisme électoral corrompu est toujours en place et sera encore plus sophistiqué en 2024 lorsque Trump essaiera éventuellement à nouveau de se présenter. En 2022 et 2024, les démocrates seront prêts à faire en sorte que ces votes soient supprimés dans toutes les zones clés contrôlées. En outre, il y aura des millions de nouveaux électeurs démocrates produits par les universités qui véhiculent les idées gauchistes depuis de nombreuses décennies.
Biden fournira également aux démocrates de nouveaux électeurs, via la citoyenneté pour 11 millions de clandestins dans le pays. Ce chiffre officiel est certainement loin de la vérité! Il faudra compter plutôt sur 30 à 40 millions de personnes.
Les démocrates proposent déjà une législation pour faire de Washington DC un Etat à part entière, afin de gagner deux autres sénateurs démocrates. Mais cela ne peut être obtenu que par un amendement constitutionnel selon la Heritage Foundation.
Les démocrates sont rapidement en train de transformer les Etats-Unis en un pays bolchevique avec les techniques modernes en vue de liquider les opposants et notamment les patriotes – voir le numéro de LIESI de fin février. Vous verrez, c’est consternant!
Les Etats-Unis glissent très rapidement vers une société autoritaire, dans laquelle les seules opinions, idées et discours exprimés sont ceux autorisés par le gouvernement et ses cohortes d’entreprises. Nous voyons déjà émerger la notion d’ennemi d’Etat… Il y a de plus en plus de demandes, dans certains secteurs, pour obtenir que le gouvernement se voit accorder des pouvoirs élargis pour éradiquer le terrorisme «domestique». Joe Biden semble l’homme capable de suivre cette tendance. Dans son discours inaugural, le président Biden s’est engagé à affronter et à vaincre «une montée de l’extrémisme politique, de la suprématie blanche et du terrorisme intérieur»… des termes forts, trop forts pour une personnalité qui a dit vouloir réunir! Il est à l’image des gauchistes… un menteur. 
Biden a également demandé au directeur du renseignement national de travailler avec le FBI et le département de la sécurité intérieure pour mener une «évaluation complète de la menace» du terrorisme intérieur. Ses conseillers ont en ligne de mire  le projet de loi sur la prévention du terrorisme domestique de 2021, introduit après les émeutes du 6 janvier, qui vise à doter le gouvernement des «outils pour identifier, surveiller et contrecarrer» ceux qui pourraient se radicaliser dans la violence.
Voir sur Gladio Veritatis ce que confie le Banquier anonyme

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES