Quelles nouvelles règles entre Biden et la Chine ? – Partie 1

68

Joe Biden a clarifié la position américaine sur les grandes questions de politique étrangère. Dans son discours liminaire au département d’État le 4 février, il a identifié la Chine et la Russie comme les principaux opposants aux États-Unis, et dans une interview accordée au CBSN le 7 février, il a précisé la position américaine sur la RPC.
La principale plainte de Biden contre la Chine est que la puissance chinoise a «des ambitions croissantes de rivaliser avec les Etats-Unis». S’agissant de la Russie, il dit qu’elle est dangereuse en ce qu’elle «détruit la démocratie américaine». Ce, alors que Biden et son réseau ont transformé la démocratie américaine en une république bananière.

A la différence de Donald Trump, Joe Biden entend s’opposer à la Chine «concurrent le plus sérieux» des Etats-Unis en se concentrant sur les «règles de circulation internationales». En d’autres termes, Biden a réaffirmé un accord bipartisan sur la politique chinoise de Washington et une intention de poursuivre la politique des deux administrations précédentes. Obama et Trump ont également qualifié la Chine de «rivale stratégique», mais l’équipe de Biden se prépare à rivaliser avec les Chinois avec d’autres tactiques. L’administration Biden maintiendra la critique sur les droits de l’homme, par conséquent, sur les problèmes de Hong Kong, du Xinjiang, du Tibet, qui sont traditionnellement utilisés par Washington comme prétexte pour s’immiscer dans les affaires intérieures de la RPC, tout restera comme sous Trump…
Mais s’agissant des différences de tactiques de confrontation avec la Chine, elles sont susceptibles de se résumer comme suit : Biden choisira probablement une combinaison de pressions et de provocations commerciales, économiques, militaires, informationnelles et psychologiques pour affaiblir la RPC. Finalement, la politique américaine sous Biden pourrait s’avérer plus dangereuse pour la Chine que les attaques frontales et sans prétention de Trump.
Qu’en disent les experts chinois ? Ils s’attendent à ce que  “la politique chinoise de l’administration Biden… hérite de certains éléments de la stratégie de Trump, alors que tactiquement, elle poursuivra les approches d’Obama” . Ils attirent également l’attention sur la volonté de Biden de développer une position commune sur la Chine avec ses alliés en Europe et dans l’Indo-Pacifique, ce qui n’était pas le cas sous Trump.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES