Le jugement de Lucifer devenu Satan et l’origine des deux Cités – Partie 5

82

L’âme de l’homme est l’image de Dieu par la liberté, l’immortalité et ses facultés spirituelles; mais surtout d’après l’épître de saint Paul aux Ephésiens (IV, 24), par la justice et la sainteté.
Dieu a créé l’âme simple, libre, spirituelle, parfaite. Il l’a créée indestructible et immortelle comme Lui. Dieu a créé l’âme à son image, puisqu’Il l’a douée de TROIS facultés distinctes; de même que les trois Personnes divines ne forment qu’une seule et même Divinité. L’homme fut donc créé à l’image de Dieu Lui-même.

L’âme est dotée du libre arbitre qui la rend comme souveraine et destinée à régner avec Dieu dans son royaume éternel.
Sa récompense, au ciel, sera proportionnée à la fidélité de son administration.
Ce n’est pas du côté du corps que l’homme est semblable à Dieu mais c’est l’âme, dotée d’un libre arbitre qui la rend maîtresse de ses actions: libre de vouloir ou de ne pas vouloir; libre d’agir ou de ne pas agir.
Le premier homme fut nommé Adam (nom qui signifie terre rougeâtre et rappelle l’humble origine de son corps). Dieu le plaça dans un lieu extraordinaire, appelé Eden ou Paradis terrestre. Aujourd’hui on le situe en Asie, à l’est de la Palestine. Il était arrosé par un grand fleuve dont les eaux se divisaient en quatre bras: le Phison, le Géhon, le Tigre et l’Euphrate.
Parmi les arbres du jardin se trouvaient l’arbre de vie et l’arbre de la science du bien et du mal, objet de l’épreuve à venir.
Dieu plaça Adam dans ce jardin de délices pour le cultiver. Adam ne devait ni souffrir, ni mourir, et il n’éprouvait AUCUN penchant au mal. Tous ses descendants devaient jouir des mêmes avantages.
Puis Dieu dit: “Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Donnons-lui une aide qui lui ressemble.” Après avoir vu défiler tous les animaux de la création auxquels Adam donna un nom, Dieu le fit tomber dans un profond sommeil. Il tira l’une de ses côtes et forma la première femme. En se réveillant, Adam dit: “Voici l’os de mes os et la chair de ma chair.” Et il donna à la femme le nom d’Eve, qui signifie Mère des vivants.
Dieu bénit cette union en disant: “Croissez et multipliez-vous; remplissez la terre et vous l’assujettirez.” Ainsi commença la première famille d’où est sorti tout le genre humain.
Le “septième jour”, Dieu se reposa… Il bénit et consacra ce jour. En effet si l’homme a ce pouvoir de domination de par la volonté de son Créateur, Dieu exige le respect du septième jour pour contempler la création.

EXTRAIT DU TRAITE DU SAINT-ESPRIT – Mgr Gaume

 

COMMANDER