Les Russes reviennent en force dans la géopolitique syrienne

71

Le 13 mars, les forces russes ont pris le contrôle de l’installation pétrolière al-Thawra, située dans le sud-ouest de Raqqa – Syrie. Il n’y a pas eu de combat à proprement parler, mais un vide créé par le retrait du site par la milice Liwa Fatemiyoun, alignée sur l’Iran.

Des renforts militaires russes, aux côtés d’unités de la cinquième division blindée soutenue par la Russie, se sont engouffrés dans cette brèche et la Russie contrôle ainsi cette installation pétrolière d’al-Thawra qui produit environ 2000 b/j.

Il y a une dizaine d’années cette installation pétrolière produisait environ 6000 b/j.

La veille, le 12 mars, la Russie avait pris pied dans le champ gazier Toueinane dans la proximité de Raqqa. Ce champ gazier, contrôlé par des mandataires iraniens et exploité par HESCO, produit environ 3 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour, 60 tonnes de gaz domestique et deux mille barils de condensat de gaz.

Neuf véhicules militaires russes et quatre transporteurs de troupes avec des membres de la cinquième division blindée, sont entrés dans l’installation pétrolière d’al-Thawra après que la milice Fatemiyoun, alignée sur l’Iran, se soit retirée du site dans le cadre d’accords conclus avec les forces russes. L’information a été rapportée par Eye of Euphrate, un média de l’opposition syrienne locale.

On ne sait pas si le champ de gaz a également été libéré dans le cadre d’un accord.

En tout cas, c’est incontestablement un changement important, puisque la Russie est alliée à Damas. C’est un moyen d’empêcher que la majeure partie du pétrole de la Syrie aille aux Forces démocratiques syriennes, soutenues par les Etats-Unis, ou à divers mandataires turcs. 

Le contrôle de l’Iran sur certaines parties stratégiques de la Syrie a toujours été contesté, et a fait l’objet d’attaques constantes de la part de l’Etat islamique. En outre, depuis début janvier, les mandataires turcs actifs dans la contrebande de pétrole du nord-est de la Syrie ne lâchent rien. La Russie agit ainsi en plein accord avec les Iraniens pour soutenir les forces de Damas, puisqu’un bonne partie des revenus du pétrole ira au peuple syrien.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES