L’inflation doit être masquée le plus longtemps possible

66

4

Dans les périodes d’inflation (ce qui se passe aujourd’hui), les biens de consommation coûtent plus cher, tandis qu’en période de déflation, les biens de consommation sont plus abordables puisque les prix baissent. On sait que la banque centrale du pays, la Réserve fédérale, n’aime pas la déflation (les choses devenant plus abordables) et lui préfère l’inflation (les choses coûtent plus cher à l’achat). Aussi, l’effet Cantillon explique que l’argent est d’abord distribué aux classes financières, aux banquiers, au gouvernement, etc., puis aux masses populaires. A mesure que l’argent se répand dans l’économie, sa valeur s’en trouve gonflée. 

 

Les riches profitent de l’inflation au fur et à mesure que la valeur de leurs actifs (propriété, investissements) augmente. Les pauvres bénéficient de la déflation parce que les produits de première nécessité sont moins chers à l’achat, ce qu’ils perçoivent comme une augmentation de salaire. De plus, en période d’expansion du crédit, les pauvres empruntent un peu comme s’ils recevaient une augmentation de salaire. Pour les riches, la bourse est leur terrain de jeu ; pour les pauvres, les billets de loterie peuvent être leur seule opportunité de progresser financièrement.

La situation actuelle aux Etats-Unis peut s’expliquer par une biflation. Pendant la biflation, il y a une demande accrue pour certains actifs et une faible demande pour d’autres. Soudain, les prix montent dans une partie de l’économie et baissent dans une autre, donnant l’apparence d’un mélange d’inflation et de déflation, ou biflation.

Une définition élargie de l’effet Cantillon est un type de biflation qui se produit pendant une période de déflation de la dette – lorsque la monnaie a de moins en moins de pouvoir d’achat en même temps. Mais dans ce cas inhabituel, la productivité aux Etats-Unis est en forte baisse, alors que des millions de personnes gonflent les statistiques du chômage, et que les consommateurs sont inondés d’argent de relance gratuit, mais choisissent de dépenser en remboursant leurs dettes ou en épargnant (qui est encore la situation actuelle aux Etats-Unis). Cela aboutit à une récession.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES