Le plongeon de notre civilisation va s’accélérer

142

Dans de nombreux domaines, nous assistons à la volonté manifestée, de la part des meneurs du troupeau, de bouleverser les règles consensuellement établies depuis de nombreuses décennies ; au moins depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en ce qui concerne les fondations de notre système économique – même si des pansements furent appliqués parfois pour le maintenir à l’avantage de puissance américaine.

Aujourd’hui, les nouvelles marques imposées ont un relent de tyrannie et elles sont implémentées sur la base du mensonge, de la peur et de la propagande à sens unique. C’est un puissant mouvement de fond qui a très certainement demandé beaucoup de préparations méthodiques.

Le bouleversement est tel qu’il n’y a désormais plus de retour possible en arrière, sans risquer de mettre à nu le projet des architectes de la Nouvelle Société qui émerge. Nous devons donc prendre bien conscience de cette situation. Elle est d’autant plus inquiétante que ces réseaux, en faveur du changement, sont parvenus à prendre le contrôle complet du Vatican et d’y imposer un pantin qui ne cache même pas son dégoût de la religion catholique, telle qu’elle fut enseignée par le Fils de Dieu et les apôtres. Contrairement à ce que pensent certains esprits candides, Jorge Bergoglio est bien plus qu’un malade ou un simple d’esprit.

Avec l’avènement du christianisme, l’homme avait appris à s’oublier pour se pencher sur la misère des autres.

Citons ces extraits des Méditations du R.P. Hamon pour bien comprendre ce dont nous sommes les témoins.

« Apprenez de moi à vous oublier vous-même, à vous dépouiller de ce misérable égoïsme qui ne pense qu’à soi ; qui s’inquiète peu que les autres soient malheureux, pourvu qu’il jouisse, qui croit se grandir en s’entourant des faux biens d’ici-bas, souvent même au préjudice d’autrui, et s’amoindrir en menant une vie cachée, inconnue, en se privant ou souffrant pour obliger. Voyez moi : je suis le Fils bien-aimé de Dieu, et cependant je suis pauvre, souffrant, humilié. Est-ce que si la richesse et l’abondance, le plaisir et la gloire, étaient des biens véritables, Dieu mon Père ne me les eût pas donnés ? Si la pauvreté, l’humiliation, la souffrance, étaient des maux, est-ce qu’il en eût fait mon partage ? Instruisez-vous par mon exemple, et sachez que tout ce qui qui passe n’est rien ; que tout est vanité, excepté aimer Dieu et le servir. Ces sublimes vérités parties du calvaire il y a 20 siècles, ont changé la face du monde, inspiré à des milliers de d’âmes les plus nobles sentiments, les plus généreux sacrifices pour le bien de la religion et de la société. Voilà comment la croix a retiré le monde de l’égoïsme, y a substitué la charité avec ses héroïques dévouements. »

 

Aujourd’hui nous voyons revenir avec force et même violence les valeurs du paganisme d’avant le calvaire, la mort et la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. Les puissants ne supportent pas la contradiction au mensonge d’Etat. L’autre est perçu comme une fonction utile à la satisfaction de ces mêmes puissants qui pratiquent, dans le secret, une religion avec des sacrifices d’enfants car eux ont une religion en faveur de Satan, prince de ce monde. Ces puissants n’aiment bien évidemment pas la lumière et c’est la raison pour laquelle ils choisissent des hommes de pailles, vils et menteurs, prêts à toutes les vilenies pour briller… un instant et obtenir les 30 deniers, le salaire des Judas. Ce sont les politiciens. Cette piétaille que les vrais maîtres du Système utilisent ou évacuent selon leurs intérêts du moment.

Il ne faut ainsi pas être étonné que la plupart des dirigeants politiques sont très liés à des réseaux eugénistes qui travaillent, au moyen de la technologie, à la dépopulation – pour ne pas dire spécifiquement à un génocide de masse.

Eux appellent cela la Grande Réinitialisation. Malheureusement, la classe moyenne, censée être instruite et réfléchie, illustre l’apostasie que nous voyons. Elle plonge dans ce mirage sans prendre la mesure qu’en agissant ainsi, elle est en train de réduire passablement sa durée de vie et condamne ses propres enfants à une triste fin et même prématurée dans de nombreux cas.

Oh, il y aura très probablement un réveil, mais il interviendra trop tard. C’est maintenant quelque chose de si évident…

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES