L’art de Pékin de se moquer des Occidentaux

95

Les temps changent et les Etats-Unis ont désormais un sérieux adversaire et concurrent avec la Chine. Déduisant que le rapport de force bascule progressivement en sa faveur, les Chinois sont moins diplomates et exercent la politique de la tension en vue de tester l’Oncle Sam.

C’est ainsi que le président chinois Xi Jinping a appelé à une plus grande intégration économique mondiale et a mis en garde contre le découplage avec l’Amérique, tout en appelant les Etats-Unis et leurs alliés à éviter de «diriger les autres».

«Les affaires internationales doivent être conduites par le biais de négociations et de discussions, et le destin futur du monde doit être décidé par tous les pays», a déclaré Xi Jinping lors du Forum de Boao sur l’Asie, sans nommer spécifiquement les Etats-Unis. “Un ou quelques pays ne devraient pas imposer leurs règles aux autres, et le monde ne devrait pas être conduit par l’unilatéralisme de quelques pays.”

Comme si la Chine communiste n’avait pas imposé la politique du confinement globale pour détruire l’économie occidentale, grâce à ses agents politiques collabo !

Dans une critique voilée des efforts américains pour réduire la dépendance vis-à-vis des chaînes d’approvisionnement chinoises et suspendre les exportations de produits telles que les puces informatiques avancées, le président chinois a déclaré que «tout effort pour construire des barrières et découpler va à l’encontre des principes économiques et du marché, et ne ferait que nuire aux autres sans en profiter». «Ce dont nous avons besoin dans le monde d’aujourd’hui, c’est de justice, pas d’hégémonie», a-t-il ajouté an précisant que la Chine ne s’engagerait jamais dans une course aux armements. On sait que c’est un énorme mensonge d’autant plus que la Chine communiste est déjà en guerre contre l’Occident.

Un communiste qui parle de justice en pratiquant un génocide contre les chrétiens de son pays en pleine connaissance des Occidentaux qui s’apprêtent d’ailleurs à faire la même chose… mais de manière plus scientifique (nous en parlerons bientôt dans la lettre LIESI).

Détail intéressant, le président Xi s’est entretenu par vidéo avec plus de 2000 responsables et dirigeants d’entreprise participant à la conférence de Boao, mais également les chefs du Fonds monétaire international et des Nations Unies.

Après avoir annulé le forum l’année dernière, en raison de l’épidémie de coronavirus, la Chine signale qu’elle est ouverte aux affaires avec la reprise de la conférence, présentée comme une version asiatique du Forum économique mondial de Davos. La Chine fait bosser son peuple et fait progresser son pays tandis que l’Occident glisse vers le chaos des guerres civiles… mis en œuvre par les collabos de Pékin… rien n’arrivant pas hasard.

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES