Joe Biden veut atomiser l’économie américaine

243

002

Le suicide collectif auquel nous assistons est notamment celui de l’Occident. On voit bien que l’Asie échappe à cette situation folle, insensée mais bien réelle.

L’offensive actuelle que mène Joe Biden sur le changement climatique, est soutenue par un ensemble de réseaux constitués essentiellement de scientifiques cooptés pour leur adhésion au projet d’ensemble et qui se résume comme ‘l’extinction de l’Occident’.

Et qui mène cet ensemble de personnalités ?

Pour résumer : un empire oligarchique opérant à partir de la City de Londres, de Davos et de Wall Street.

 

Les éléments composant ce groupe qui détermine les rouages de notre société, veulent réaliser le plus vite possible une surveillance de masse pour mieux déterminer l’abattage du troupeau humain. Avec les semaines qui se sont écoulées depuis l’élection présidentielle américaine, on comprend l’éjection de Donald Trump qui osait faire rêver les Américains à une ré-industrialisation des Etats-Unis, pour en faire à nouveau une superpuissance industrielle et agricole moderne, une économie complète avec ses propres chaînes d’approvisionnement essentielles, ses systèmes de gestion de l’eau, son énergie nucléaire moderne et ses emplois productifs bien rémunérés.

On a bien compris -et ce en quelques semaines seulement- que Joe Biden avait pour mission de détruire délibérément tout potentiel économique américain restant, et de remplacer le modèle existant par une économie de services verte.

Lors de son sommet sur le changement climatique et le Green New Deal, qui a débuté le 22 avril et qui s’est achevé le lendemain, Joe Biden a déclaré que les Etats-Unis réduiraient leurs émissions de gaz à effet de serre de moitié par rapport aux niveaux actuels en dix ans. Pour atteindre cet objectif, il faut mettre fin aux combustibles fossiles et les remplacer par des énergies éolienne et solaire primitives, des batteries comme plateforme énergétique, mettre fin à la consommation de viande rouge et à une grande partie de l’agriculture moderne, acheter et conduire des voitures électriques coûteuses.

Bref, pour atteindre cet objectif, il faut passer par des bouleversements économiques massifs.

La Chine et l’Inde, les deux principaux émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre, n’ont pas mordu à l’hameçon et ont refusé de se joindre à Biden pour envoyer leurs populations dans le précipice.

Elles ont affirmé, à juste titre, que la poursuite du développement de leurs économies nécessitait des combustibles fossiles.

Mais que se passe t-il actuellement en Inde qui a massivement vacciné dès janvier ?

 

Article publiés sur GLADIO VERITATIS hier après l’envoi du Mailing

4

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES