L’Inde : l’importance pour un pays d’investir dans l’infrastructure sanitaire

89

3a

Tandis que les hôpitaux français sont assaillis de patients victimes d’AVC (situation qui suscite beaucoup d’émotion chez des pompiers) en nombre de plus en plus important, quelques jours après avoir reçu une dose d’un des vaccins des eugénistes, la situation en Inde devient extrêmement problématique.

C’est pour le moment un bilan silencieux à propos de cette nouvelle vague de mortalité à cause d’un variant… Cette pandémie a terrassé le système de santé de l’Inde. Les personnels de santé en première ligne sont épuisés physiquement et mentalement. Nombre d’entre eux travaillent 48 heures d’affilée sans interruption.

Le gouvernement reste pour sa part silencieux. Il ne faut surtout pas commenter le délabrement de l’infrastructure sanitaire de l’Inde. Finalement, partout, les gouvernements mettent en évidence non pas leur désarroi mais leur incapacité totale à briser l’agenda des oligarchies de Davos et de leurs collaborateurs du parti communiste chinois.

En Inde, plus d’un millier de médecins ont déjà perdu la vie, alors que l’on signale un peu moins de 30 millions de cas du covid 19. Le système de santé confirme être dans une situation catastrophique. Il est classé 110ème/141 pays, derrière le Bangladesh, l’Indonésie et le Chili, selon un rapport du Forum économique mondial. Pour près de 70% de la population, l’infrastructure sanitaire est quasiment squelettique. Il faut savoir que les dépenses de santé du pays ne représentent que 3,54 % du PIB. Un chiffre inférieur à ce qui se pratique dans des pays comme l’Iran, l’Afghanistan, l’Égypte, le Kenya et même la Chine.

Tous les experts disent que l’Inde doit instamment renforcer son système de santé en investissant dans des infrastructures matérielles et des ressources humaines. Certains professionnels de la santé sont scandalisés du fait que le gouvernement n’a absolument pas tenu compte de la situation sanitaire, lors de la première vague de la pandémie.

Cette situation suscite énormément de frustration dans le corps médical. Il y a un véritable écœurement de la part des médecins et certains d’entre eux se réfugient dans le tabagisme ou/et l’alcool pour éviter les images qui reviennent en boucle, traduisant leur totale impuissance à soigner et à guérir. Et que dire du salaire de certaines infirmières, versé  avec plusieurs mois de retard… plusieurs personnels du corps médical sont tellement écœurés qu’ils finissent par démissionner de leurs fonctions dans les établissements de santé gouvernementaux. Des médecins menacent même de faire grève de la faim parce qu’ils sont très mal payés.

Les membres du corps médical doivent même parfois faire face à l’écœurement, à la frustration de gens qui ne peuvent pas bénéficier d’oxygène pour sauver la vie d’un membre de leur famille, alors que c’est avant tout la conséquence d’un Etat incapable.

 

Articles publiés sur GLADIO VERITATIS

 

3a

3a

 

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 470

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES