Le gourou de la Fed a lu l’avenir dans sa boule de cristal

87

1bb

Hier soir était le grand jour de la Réserve fédérale et de son président. Il s’est exprimé pour ne pas dire grand chose sinon donner des explications qui seront vitement contredites par les faits. Pour la première fois depuis des lustres, il a évoqué une reprise des taux d’intérêt, mais pas avant 2023.

Les pays émergents pensent à remonter les taux car l’inflation est déjà là et frappe dans le porte monnaie de millions de consommateurs. Mais le président de la Fed continue à dire que cela est temporaire. Il n’ose pas dire que l’inflation sera permanente.

Comme les politiciens en place, il est coincé avec la propagande qu’on lui a demandé de débiter depuis plusieurs mois, mais la réalité finira par s’imposer.

Comme l’ont dit avec justesse des analystes de a Deutsche Bank, nous avons déjà ‘provisoirement’ entamé un cycle de hausse mondiale, de sorte que la Fed semble bien en retard sur le cycle mondial.

Les banquiers centraux américains savent très bien qu’ils se sont engagés dans le plus grand stimulus monétaire et budgétaire du monde, au cours de la dernière année, et que le comportement débilitant des gauchistes démocrates amplifie le désastre. L’explosion du bilan de la Fed et l’explosion du déficit budgétaire de l’administration Biden assurent un cocktail détonnant. Pour l’heure, le président de la banque centrale américaine a vu dans sa boule de cristal qu’il attendra 2023 pour remonter les taux d’intérêt.

Ce n’est pas absurde ni risible, c’est pitoyable de voir les analystes considérer cet exercice comme le fait de quelqu’un de mentalement normal. D’autant plus que l’inflation aux Etats-Unis est même en avance sur d’autres pays. Les clignotants sont déjà au rouge…

La banque centrale va continuer de se goinfrer de dettes, de tout ce que le monde ne veut plus : des actifs en dollar, des obligations de l’Etat Biden en dollar.

Dans cet exercice visant cacher le désastre, il y a eu un gagnant temporaire, et là c’est une bonne nouvelle : le dollar. Il a enfin repris quelques couleurs… mais aussi les taux à 10 ans qui ont vitement grimpé… comme si la Main anonyme ne croyait pas un mot du discours de Jerome Powell…

Dernières nouvelles sur l’inflation temporaire : l’inflation des prix à l’exportation est de 17,4%, l’inflation des prix à l’importation est de 11,3%, l’inflation des prix à la production est de 6,6%, l’inflation des prix à la consommation est de 5%, et en plus de cela : officiellement plus de 15 millions d’Américains au chômage, plus de 9 millions d’offres d’emploi pour les Américains… une économie qui plonge et des bourses qui flambent

 

Derniers articles publiés sur GLADIO VERITATIS

1cc

 

1c

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 472

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES