Le réseau de l’Empire a choisi de ne plus reculer – Partie 2

197

1cMalgré les faits, il s’agit d’user d’un vocabulaire trompeur pour maquiller l’évidence. C’est ainsi que l’administration Biden prétend défendre la liberté de la presse, dans le cadre de ‘‘l’ordre international fondé sur des règles’’. Une expression insipide pour éviter de parler de “droit international”. Il faut user de cette expression pour justifier la politique étrangère contre la Russie et la Chine.

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU le 7 mai, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a suggéré qu’au lieu d’accepter les règles déjà existantes du droit international, les Etats-Unis et leurs alliés essaient de proposer «d’autres règles élaborées dans des formats fermés et non inclusifs».

Aujourd’hui, loin d’être un chef de file du système international fondé sur des règles, les Etats-Unis font figure d’exception. Ils n’ont pas signé ou ratifié une cinquantaine de traités multilatéraux importants et largement acceptés sur tout: des droits des enfants au contrôle des armements. Ses sanctions unilatérales contre Cuba, l’Iran, le Venezuela et d’autres pays sont elles-mêmes des violations du droit international, et la nouvelle administration Biden a honteusement échoué à lever ces sanctions illégales, ignorant la demande du secrétaire général de l’ONU António Guterres de suspendre ces mesures coercitives unilatérales pendant la pandémie.

En effet, les responsables du gouvernement américain bavardent sans cesse sur les «règles» alors qu’elles sont des outils utilisés à son profit. L’ordre n’est pas fondé sur des règles internationales mais dans l’esprit des technocrates américains, il doit être fondé sur les intentions de Washington… c’est-à-dire le CFR et les puissances ploutocratiques qui le contrôlent…

Partant de là, l’alliance de ce réseau avec les communistes chinois pour instaurer une dictature sanitaire et un génocide de l’Occident devient beaucoup plus claire. Les courriels du sinistre Dr Fauci sont si explicites de ce point de vue…

In fine, cet Empire américain qui n’existe même plus, est à l’identique de ces forces tyranniques qui ont jalonné l’histoire humaine, sauf qu’il tue beaucoup plus de gens que la plupart des autres avec les technologies modernes, et notamment la manipulation bactériologique et la géo-ingénierie… 

De nos jours, le réseau de Washington (sous l’influence des maîtres de la City) use de la dialectique de ‘‘l’ordre international fondé sur des règles’’ pour tuer plus facilement tandis que le troupeau qui a abandonné les règles de lecture chrétiennes de l’Histoire ne perçoit rien. L’horreur n’est donc pas terminée et la prise de conscience aussi, mais quand elle se fera ce sera tellement tard… L’humanité sera alors au bord d’un chaos tel que l’homme devra lever les yeux vers le ciel pour se rappeler ce que les anciens croyaient… ceux que l’on a piqué pour les faire disparaître au motif qu’ils représentaient la MÉMOIRE d’un monde que l’on veut disparaître pour lui substituer cela de la Bête… tant sollicitée par les actionnaires des sociétés secrètes les plus perfides et machiavéliques.

 

Derniers articles publiés sur GLADIO VERITATIS

1c

 

 

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 472

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES