Pétrole : que se passera t-il lundi prochain?

85

1ccComme annoncé depuis plusieurs mois sur le site privé Gladio Veritatis, les cours du pétrole ont bien progressé.

En quelques mois seulement, nous sommes passés de 45$ à 75,00$ le baril. Il est évident que cette forte progression des cours impacte les prix à la pompe et donc grève le pouvoir d’achat des citoyens, notamment dans tous les pays qui sont dépendants des cours de l’or noir.

C’est la raison pour laquelle les regards se tournent vers la réunion du cartel de l’Opep qui devait avoir lieu, mais les pourparlers se sont terminés sans accord pour une augmentation de l’offre de pétrole, après que les Émirats arabes unis aient doublé leur demande de meilleures conditions. Il faudra donc attendre la semaine prochaine et voir si la diplomatie du week-end produit des fruits positifs quant à l’évolution des cours du baril. Cela dit et nous l’avons évoqué dans nos analyses depuis plusieurs mois : le jeu de l’offre et de la demande n’a quasiment plus aucun rapport dans le cours des prix du baril aujourd’hui. En effet, les banques américaines de Wall Street ont accumulé de nombreuses positions à l’achat sur les cours du pétrole et le secteur de l’énergie à Wall Street est très important pour entretenir la hausse des indices majeurs.

Quand nous avions annoncé la flambée des cours du pétrole, nous précisions que selon le jeu de l’offre et de la demande, nous devrions nous situer autour de 25 à 30$ le baril. Pourquoi étions-nous plus de 15$ au-dessus ?

Il faut savoir que pour le complexe militaro-industriel, le secteur de l’énergie est absolument déterminant dans la tenue et la présentation des principaux indices de Wall Street. La courbe des cours du pétrole est donc essentielle à l’évolution des indices du secteur bancaire. Les positions sur les marchés dérivés du pétrole par les banques américaines sont absolument démentielles. Il va de soi qu’une baisse majeure des cours est absolument inenvisageable.

Dans le contexte de reprise économique actuelle, une augmentation de la production du cartel de l’Opep est très attendue. Ne pas s’entendre sur l’augmentation de la production entraînerait une compression d’un marché déjà tendu, ce qui pourrait faire grimper fortement les prix du pétrole.

Mais, comme nous l’avons spécifié dans un article publié aujourd’hui sur Gladio Veritatis, il faut vérifier la qualité de la reprise formidable que les moulins de la propagande sanitaire nous vendent. La question qui doit être posée est : est-ce qu’il y vraiment une forte reprise ?

Encore une fois, ceux qui écrivent l’information mentent effrontément et nous le démontrons avec leur propres outils de manipulation…

Actuellement, au sein du cartel du pétrole, Abou Dhabi qui a lancé l’idée de quitter l’OPEP fin 2020, veut augmenter la production et exercer une plus grande influence au sein de l’organisation. Pourquoi vouloir quitter l’Opep ? Justement, pour pomper plus de pétrole.

La plupart des membres de l’OPEP ont soutenu une proposition visant à ajouter 400 000 barils par jour chaque mois à partir d’août – et à repousser l’expiration de leur accord d’approvisionnement plus large à la fin de 2022. Mais les Émirats arabes unis font pression Ils veulent modifier leur base de référence – une décision qui lui permettrait de pomper 700 000 barils supplémentaires par jour. 

Cette démonstration de force du prince héritier Mohammed ben Zayed Al Nahyan, doit s’entendre comme un prolongement de son action après des mouvements géopolitiques audacieux du Yémen à Israël.

Le prince Mohammed a fortement soutenu le Sultan Al Jaber, le patron de la compagnie pétrolière nationale du pays, qui investit massivement pour augmenter la capacité de production. Il a jadis entretenu des relations étroites avec le prince héritier saoudien, Mohamed ben Salmane. Mais la relation entre les deux héritiers semble s’être refroidie ces derniers mois.

Un point positif : cette fois les Saoudiens et les Russes sont du même côté, contre l’allié de longue date de l’Arabie saoudite.

 

Derniers articles publiés sur GLADIO VERITATIS

2a

 

2a

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 473 image

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES