Que faire face aux manipulés de la propagande communiste?

219

1cc

Voici une histoire vraie de saint Vincent Ferrier qui nous aidera certainement dans la manière de vivre avec cette propagande incessante que les médias répandent au quotidien, quand ce ne sont pas les politiciens ou certains médecins sur les plateaux télévision. Plus on s’intéresse au programme de Davos, plus on creuse sur cette pandémie du Parti communiste chinois, plus le paysage est clair. Et que dire de la question vaccinale quand il existe de nombreux médecins qui on trouvé des moyens de soigner ce coronavirus autre que par la piqûre ARNm… aux conséquences létales certaines chez les animaux testés. Les tests sur les humains trouvent des cobayes par millions. Quelle tristesse d’un monde sans Dieu.

Les marxistes européens, inféodés à la Chine communiste, usent d’une propagande incessante et il semble que leur technique consiste à opposer (selon la dialectique hégélienne de la thèse contre l’antithèse) les vaccinés cobayes aux non vaccinés. Peu importe si les malades sont essentiellement des gens vaccinés…et que les pays où le variant delta arrive avec fracas sont Israël et le Royaume Uni… les pays qui ont le plus vaccinés leurs peuples si moutonniers – la France va malheureusement vite les rejoindre.

Bref, venons-en à cette histoire de saint Vincent Ferrier et que les historiens ont résumé comme ‘La femme bavarde et l’eau du puits’. Cette femme bavarde étant bien sûr les instruments des oligarchies davosiennes communistes. Faisons ce qu’il faut quand on est scandalisé par la propagande de mensonge et qui devient si grossière qu’elle pourrait faire perdre patience et susciter des mouvements de colère.

«Une femme, continuellement en brouille avec son mari, demande à Vincent un avis pour avoir la paix. C’est une fameuse bavarde dont la loquacité met l’homme hors de ses gonds. Vincent lui dit : ‘‘Si vous désirez mettre un terme à vos querelles, allez trouver le portier de notre couvent et faites-vous donner dans un vase de l’eau de la citerne qui est au milieu du cloître. Lorsque votre mari rentrera chez lui, prenez vite une gorgée de cette eau sans l’avaler, et gardez-la tout un temps en bouche. Vous verrez le résultat : votre époux sera doux comme un agneau.’’ La femme s’exécute. Le mari rentre en grognant, et la femme aussitôt de boire sa gorgée. L’homme n’obtenant pas de réponse se tait, à son tour ; et tout heureux de ne pas être pris à partie, il remercie Dieu d’avoir changé le cœur de sa femme et fermé sa bouche, origine de toutes leurs disputes. Le fait se produit plusieurs fois, toujours avec le même succès. Alors la femme revient remercier Vincent qui lui dit : ‘‘Le remède que je vous ai enseigné, ce n’est pas l’eau de la citerne, mais le silence. A l’avenir gardez le silence et vous vivrez en paix”. De là l’euphémisme valencien passé en proverbe : quand une femme se plaint de son mari, on lui répond : ‘‘Remplissez votre bouche d’eau, et il vous arrivera ce qu’a dit Maître Vincent.’’»

 

Apprenons à nous taire et à ne pas perdre notre paix intérieure quand il ne sert strictement à rien d’engager la conversation avec des personnes totalement sous contrôle d’un système de propagande totalement satanique. Les gens ont peur, il suffit de voir le comportement de certains médecins qui ont des gants, un masque qui va presque leur fermer les yeux, se promène autour de vous avec du gel, etc. La panique de certaines personnes les empêche de comprendre qu’ils sont victimes de cette puissance d’égarement… qui conduit à des situations désespérées.

Rien ne va s’arranger, ce sera tout le contraire.

 

1aaa

COMMANDER

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 472

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES