Le choix de société est celui d’être l’esclave de Satan ou de Dieu ?

117

1cc

Par Dom Pius Parsch –

Maintenant commence une série de dimanches qui nous offrent une antithèse. Ils nous montrent deux camps : ici, le royaume de Dieu ; là, le royaume du monde ; ici, le bon chrétien ; là, le mauvais chrétien. Ce parallèle nous est présenté pendant ces dimanches, sous différentes images.

Le dimanche d’aujourd’hui nous montre deux images opposées : une image guerrière et une image pacifique.

La première est une image guerrière. Le livre des Exercices de saint Ignace en donne une vive peinture. Nous voyons la plaine de Babylone. Sur un trône de feu et de fumée est assis le roi du monde, Lucifer. Il rassemble tous ses soldats. Il leur donne l’ordre de s’en aller dans tout pays et dans toute ville pour tenter les hommes.

[C’est l’image des serviteurs des maîtres occultes de Davos; ils convient à se réunir dans le secret et sous la protection des services secrets, les hommes dévoués à un nouveau style de vie et de société. Une société qui entend dissocier les maîtres et les esclaves. Une fois réunis et après quelques réunions officieuses -pour certains des invités, notamment les leaders-, ils sont chargés de regagner leurs pays respectifs et de travailler à la construction du Nouveau Monde. Cette nouvelle architecture doit s’ériger avant tout au service du culte des démons et notamment de leur général en chef : Satan.]

Ils doivent jeter leurs chaînes et tendre leurs filets pour soumettre beaucoup de sujets à leur roi. Lucifer indique aussi à ses soldats les moyens de captiver les hommes. C’est d’abord, par le désir des biens terrestres ; puis, par la recherche du vain honneur du monde : cela les conduit à l’orgueil indomptable.

[C’est donc un programme de terreur engagé sur un scénario de terreur sanitaire, de rupture des chaînes d’approvisionnement, de mensonges (vaccinez-vous pour jouir des biens terrestres) et d’une grande misère à la clé. Pourquoi ? Parce que la misère est, selon eux, la clé du contrôle des peuples. Rappelons que ces gens-là ne sont pas dans le camps de la vérité. Ils se réunissent secrètement pour comploter contre les peuples et les nations. Ils disent parler au nom de la vérité mais ce sont des être faux, pervers. Ils disent se soucier de leur peuple et donc prendre des mesures très coercitives pour leur bien. Ils sont menteurs et travaillent pour le chaos.]

Nous voyons les soldats de Lucifer s’en aller pour exécuter avec zèle leur mission. Si nous nous demandons quelle est la solde des soldats de Lucifer, nous apprenons avec horreur que l’unique solde de ces soldats, c’est la mort, la mort éternelle.

 

Nous voyons une autre réunion de guerriers. C’est dans la plaine de Jérusalem. Là aussi, un trône est érigé. Sur ce trône est assis le Roi Jésus-Christ : Tous les peuples applaudissent, car terrible est le grand Roi de l’univers entier » (Introït de la messe du jour.) Il enrôle ici aussi des soldats pour son service. Il les envoie conquérir et agrandir le royaume de Dieu. Ils doivent aller dans toute ville, dans toute maison. Le Christ, lui aussi, indique les moyens de soumettre les hommes à son empire : ses soldats doivent les amener au mépris du monde, à l’acceptation de la souffrance et de la croix, et enfin à l’humilité. Si nous demandons quelle est la récompense des soldats du Christ, on nous répond : c’est la vie éternelle.

[Voilà ainsi planté le décor dans lequel nous devons faire un choix. De ce que nous déciderons il y aura une sanction : la mort éternelle ou la vie éternelle. C’est donc très clair…]

 

1aaa

COMMANDER

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 472

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES