Le moment du choix s’impose à chacun

93

2aaa

Nous vivons un temps où nos contemporains, même nos proches qui ont pourtant eu la même éducation, ne voient pas comme nous. Ils sont imbibés de l’esprit du monde à un point où ils ne veulent pas voir la réalité des choses. Certains ont aussi peur et refusent d’affronter le réel et reconnaître l’action complice des hommes et des démons.

Ils cherchent avant tout à “vivre” dans le monde qui connaît une nouvelle étape de la Révolution.

Comme il est écrit dans l’épître de ce jour: “Les patriarches formaient leur tige, et de leur race était le Christ selon la chair, le Christ Dieu béni dans les siècles ! Et maintenant, dévoyés par leur faute, ils ne voient plus, ils n’entendent plus. La table somptueuse des Écritures, qui nourrissait leurs pères, n’est plus pour eux qu’une occasion de chute et un piège où ils se prennent eux-mêmes ; la nuit s’étend sur leur intelligence, et leur dos se courbe sous le châtiment pour des siècles.”

Par conséquent, il n’y a guère de dialogue possible, car il est un principe qui s’impose à tous les hommes de tous les temps: la vérité rassemble et unit tandis que l’erreur divise. Ce n’est pas pour rien que Satan, le chef de la caste oligarchique de Davos et des eugénistes des grandes institutions globalistes (ONU, FMI, etc.), est appelé le Diviseur. Du fait de ces divisions, il lui est plus facile d’agir, d’imposer un régime de terreur, une tyrannie. En effet, si les hommes ne sont plus unis par la vérité, ils sont facilement malléables. On peut leur faire croire qu’une petite grippe soit une calamité mondiale et leur faire gober qu’il est plus dangereux de l’avoir que s’intéresser aux conséquences des vaccins, présentés comme unique remède.

Un système fondé sur le mensonge finit toujours par craquer. On a eu un exemple avec la révolte des Gilets Jaunes, mais il n’y avait pas de lien unissant tous ces gens. C’est la même chose aujourd’hui où une partie de la classe moyenne tend à converger vers une révolte pour sauver leurs corps (et celui de leurs enfants) de multiples poisons qui ont vocation à les assassiner.

Et l’attaque vient de plusieurs fronts.

Il y a peu de temps, le pouvoir politique interdisait l’assistance au culte de la sainte messe. Aujourd’hui, le pontife de Davos et des sociétés occultes antichrétiennes veut interdire la pratique de la messe de toujours, la messe des saints, la messe saint Pie V et non pas celle de la Maçonnerie ecclésiastique, cette messe génique dite de Paul VI. C’est un autre signe qu’il convient de comprendre.

Nous entrons indéniablement dans des temps très mauvais. Nous entrons dans le temps où le mensonge produit des fruits de stérilité. Nous entrons dans des moments où le rejet de Dieu et de ses grâces va se traduire par des événements dramatiques.

Ceux qui vivent dans le monde et courent derrière les jouissances terrestres en faisant le pacte mortel avec Big Pharma, ne voient rien. Ils espèrent que l’on reviendra à hier, alors que nous sommes confrontés à des destructeurs.

Il y a quelques années, on s’interrogeait: pourquoi les sociétés occultes au service de Satan introduisaient des personnalités politiques qui n’ont pas d’enfants. Tout simplement parce que leur mission était le néant, l’absence d’avenir. O combien ces points que nous avions relevés se confirment dans le quotidien.

Malheureusement, ils sont encore des légions à ne pas comprendre la terrible catastrophe que les marionnettistes de ces pantins abjectes de la politique introduisent avec célérité.

Nous assistons aux prémisses d’une prise progressive de conscience. Il faudra attendre la prochaine étape dont nous parlerons dans LIESI (nous avions annoncé un probable avertissement solennel dans le précédent numéro pour la fin du mois).

Voyez le climat… voyez ces trombes d’eau qui atomisent l’agriculture chinoise… voyez ce grand froid estival sur la Bretagne… Tout cela était annoncé très clairement dans les prophéties. Le Bon Dieu ne donne pas ses prophéties pour les chiens, mais pour les hommes qui cherchent à faire sa volonté bien qu’étant de pauvres pécheurs. A l’époque de Noé, qui voyait ce qui allait survenir? Le pauvre Noé ne cherchait pas à convaincre. Cela ne servait à rien.

Nous faisons un travail d’analyse depuis plus de 25 ans. Nous n’avons pas changé sur la ligne directrice des événements que nous annoncions et du modèle de société qui apparaîtrait. Et bien, on a désormais les pieds dedans. Par conséquent, la suite viendra avec certitude… et on gardera l’espérance, comme ce fut le cas pour Noé.

Lire ces trois brochures

https://www.liesi-delacroix.eu/de-la-chute-de-la-nation-juivnse-a-la-fin-du-temps-des-nations-de-la-gentilite-vol1

https://www.liesi-delacroix.eu/de-la-chute-de-la-nation-juive-a-la-fin-du-temps-des-nations-de-la-gentilite-vol2

https://www.liesi-delacroix.eu/de-la-chute-de-la-nation-juive-a-la-fin-du-temps-des-nations-de-la-gentilite-vol3

 

1aaa

COMMANDER

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

Lettre 472

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES