Le pouvoir communiste cassera les entreprises trop ‘capitalistes’ – Partie 1

93

2aa

Ce qui se passe en Chine vient confirmer le virage qui va se produire dans les prochains mois pour l’ensemble de l’Occident, au fur et à mesure que nous approcherons des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Partout, la répression se met en place car les pouvoirs vont se sentir de plus en plus fragilisés par la dislocation du monde.

Il y a quelques mois, en octobre dernier, Jack Ma, l’un des milliardaires les plus visibles du pays et co-fondateur d’Alibaba, a tenu des propos qui n’ont pas du tout plu à la direction communiste de Pékin. Les sanctions n’ont pas tardé et on a même pensé que le personnage avait été interné ou gardé à résidence.

Le milliardaire chinois accusait le parti de sanctionner et de freiner l’innovation. C’était oublier comment fonctionne un pays communiste. Il ne faut surtout pas que le pays se développe en faveur de ses citoyens, que l’augmentation du niveau de vie des citoyens augmente et fasse de l’ombre au contrôle du parti communiste sur la vie de chacun.

Le gouvernement du président Xi Jinping a répondu en écrasant le plan de Ma visant à rendre publique la filiale fintech d’Alibaba, Ant Group Co., et en engageant une procédure antitrust contre Alibaba. 

La fortune du président d’Alibaba a immédiatement fondu comme neige au soleil…

Cette expérience a immédiatement été exploitée par le Parti communiste. Il y a pour les communistes une impérieuse nécessité de contrôler absolument le développement des grandes entreprises.

Le 2 juillet, c’était au tour de DiDi d’être dans le collimateur des communistes de Pékin. Quelques jours seulement après son introduction en bourse de 4,4 milliards de dollars aux Etats-Unis, les régulateurs ont ordonné un examen de la sécurité, puis ont exigé que les magasins de téléphonie mobile suppriment les applications de DiDi. «Ce n’est pas parce que vous êtes une entreprise technologique très prospère que vous êtes au-dessus du PCC», a déclaré Michael Witt, professeur affilié principal de stratégie et de commerce international à l’Insead à Singapour.

Quelques jours après, le gouvernement de Xi Jinping est encore intervenu en fixant un nouveau cadre réglementaire radical pour le secteur de l’éducation en ligne. Il a dit que les forces du capital cherchaient un autre objectif que celui du bien être du peuple. Les actions technologiques ont commencé leur plongeon.

Par exemple, le cours de l’action du géant de la livraison Meituan, qui faisait déjà l’objet d’une enquête pour  comportement monopolistique présumé, s’est cassé la figure.

Sans vraiment de surprise, Alibaba, Didi et Meituan ont déclaré qu’ils coopéreraient avec les autorités et travailleraient pour améliorer leurs systèmes de conformité…

Derniers articles publiés sur GLADIO VERITATIS

2aa

 

2aa

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

LIESI 474

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES