Le vrai combat

80

2aaa

Tout ce que nous avons eu et tout ce que nous sommes appartient essentiellement à Dieu. En effet, Il est notre Créateur et notre souverain Maître. Il est le Roi des rois. En ce sens, il est vrai que les dirigeants de ce monde ont tort de refuser l’enseignement de l’Histoire, de ses innombrables miracles, mais aussi des terribles châtiments que l’humanité a subis en oubliant ce principe si essentiel : en nous communiquant ses biens, le bon Dieu n’a pas entendu se dessaisir de son droit. Il s’en est réservé la propriété et nous en a confié seulement l’administration ou la gestion, avec charge de les gérer, non à notre gré et selon nos caprices, mais selon sa volonté.

Par conséquent l’élite que l’on appelle l’establishment, celle qui poursuit à ce jour un programme de destruction de la civilisation chrétienne, un génocide de plusieurs peuples en vue d’arriver à administrer un petit nombre d’individus facilement contrôlable, s’érige comme des révolutionnaires contre la toute-puissance de Dieu. Ce sont des insensés aveuglés par les esprits malins qui usent de leur cupidité et de leur arrogance, leur faisant miroiter des choses qui n’arriveront pas.

Ces hommes n’ont qu’une puissance relative et ceux qui manifestent contre ces tyrans tendent à oublier cette considération si essentielle. Les oppressés ne doivent pas négliger la dépendance que l’on doit avoir à l’égard du Tout-Puissant, sinon ils se trompent sur l’issue du combat engagé. Malheur à l’homme qui se confie en lui-même, dit le psaume ou le Saint Esprit : le tyran comme l’oppressé !

Nous n’avons même pas la propriété du pain que nous mangeons, ni de l’eau que nous buvons. Nous avons seulement la gestion de ces biens et le bon Dieu est libre de nous punir si nous gérons ces biens autrement qu’Il ne l’entend.

S’agissant des puissants, de ces oligarchies dont on parle beaucoup comme le 1% des plus riches, ils doivent bien entendre que leur fortune a été acquise avec la permission du Tout-Puissant pour le bien commun. Après en avoir prélevé le nécessaire, ils doivent s’employer à soutenir les pauvres. Il en va de même pour ceux qui ont reçu d’autres biens comme l’intelligence, des avantages corporels, certains dons naturels ou surnaturels. Tout bienfait reçu est un don de Dieu et en aucun cas nous devons considérer en être les propriétaires. Bien au contraire, à notre mort le bon Dieu nous demandera compte de la gestion de ses biens. Il nous dira : rendez-moi compte de votre administration. Qu’avez-vous fait de tous ces biens ? Qu’avez-vous fait de la fortune dont je vous ai confié la gestion? Qu’avez-vous fait de la santé que je vous ai accordé? Qu’avez-vous fait de votre intelligence?

Nous sommes ici tous concernés et pas seulement les autres.

Est-ce que nous appliquons ce que nous avons pour des choses utiles dans l’ordre de nos devoirs? Que faisons-nous de notre temps et des grâces reçues? Sommes-nous fidèles ou infidèles à tout ce que le bon Dieu nous a accordé sur cette terre?

Il nous faut avoir la certitude que tout finit par se payer, parfois ici-bas, mais certainement dans l’éternité. Il suffit de visiter, à Rome, le musée des âmes du Purgatoire. L’ensemble de ces témoignages des âmes du Purgatoire est glaçant d’effroi et de réflexions ô combien salutaires…

Et encore, il nous est enseigné qu’il ne faut pas seulement faire le bien, mais encore le bien faire. Le salut est la seule chose nécessaire que nous devons rechercher et, malheureusement, les tyrans comme les peuples oppressés sont bien loin d’entendre ces vérités et de les mettre en application. Par principe, l’homme du monde écarte avec soin tout ce qui fait obstacle à ses projets. Il cherche inlassablement à satisfaire ses caprices et son orgueil. Prenons bien à cœur l’importance du salut éternel dans les temps troublés que nous vivons, et ne nous trompons pas de ce que doit être le juste combat à mener. Ce qui importe, c’est d’accumuler plus de vertus et de mérites, de richesses spirituelles qui feront le bonheur pour l’éternité… d’être dans le bon camp et pas seulement dans le camp de l’homme sans Dieu contre l’homme sans Dieu !

 

1aaa

COMMANDER

 

 ABONNEMENT : 15€ / mois    soit 0,50 cents par jour

 

LIESI 475

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES