De Rome à l’Amérique, la déconfiture arrive et Fatima s’impose -Partie 1

102

6

Plus on suit l’actualité, plus le grand changement qui s’opère en défaveur de l’Occident devient une évidence.

L’Amérique a délocalisé une grande partie de ses capacités de production en Chine pour en tirer un profit à court terme. L’establishment pensait que l’histoire continuerait à tourner à son avantage et que les communistes de Pékin resteraient bien sages, dans leurs cordes. Cet establishment, qui a copieusement financé le communisme dans le monde durant une bonne partie du XXème siècle, donne l’impression d’être un complet ignorant des véritables objectifs recherchés par les leaders du communisme. Cela s’appelle la Révolution mondiale.

Cette ignorance est trop grosse pour justifier la problématique. Il faut plutôt admettre qu’il existe plusieurs courants dans l’establishment de l’Occident et que la partie affairiste s’est mise dans une posture qui va s’avérer dramatique… pour elle.

Est-ce que la partie de cet establishment ultra affairiste peut se permettre un découplage avec les communistes de Pékin ?

Depuis le nouveau siècle, ce groupe s’est lancé dans un processus chaotique de guerre “éternelle”.

Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux, à Washington, à regretter amèrement d’être sortis d’Afghanistan. Ils plaident même pour un retour immédiat ! Abandonner l’Afghanistan pour opter un scénario de confrontation avec la Chine, est-ce vraiment une bonne idée ? Y a t-il un intérêt à s’engager dans autre “guerre froide” avec la Chine? Surtout à un moment où les chaînes d’approvisionnement sont en train de craquer à la défaveur de l’Amérique.

Il n’est sans doute pas faux de comparer la débâcle actuelle de l’Amérique, dans ses colonies, avec le début du recul de Rome avec ses “provinces éloignées”, les abandonnant à leur propre sort. L’Amérique est en train de se rapprocher de son centre et les problèmes transparaissant sont colossaux. L’empire mondial américain, qui existe chimériquement partout où la puissance commerciale et culturelle des Etats-Unis s’étend, commence à s’étioler.

La scène finale du dénouement de l’ère post-11 septembre, à l’aéroport de Kaboul, a clairement donné une forte impression de fin du nouvel Empire romain. Oui, l’échec en Afghanistan a peut-être eu lieu loin de Rome, mais quelque chose de plus profond plane aujourd’hui dans l’air : un changement d’époque.

Et puisque nous sommes dimanche, nous ne pouvons manquer de lier cette réflexion à l’immense problématique de FATIMA. Oui, le changement d’époque -et plus précisément de paradigme- qui s’amorce, doit nous faire réfléchir sur les demandes de la Très Sainte Mère de Dieu à Fatima. La cupidité de nos contemporains, englués dans le matérialisme athée (autrement dit le triomphe du communisme), avait été annoncée très lisiblement à Sœur Lucie de Fatima par la Très Sainte Mère de Dieu. Cela fera presque un siècle !

Les famines que Sœur Lucie annonçait comme un châtiment de l’apostasie de Rome, complice des lucifériens marchands dans l’élaboration d’une Babel antichristique, iront-elles à terme? C’est tout l’objet de notre démonstration dans la dernière série de la Lettre des Prophéties qui connaît un réel succès.

Quel sera le vrai Pape qui consacrera la Russie au Cœur Immaculé de Marie? Sans cette consécration, le cannibalisme deviendra monnaie courante en Occident. Il faut être profondément aveugle pour ne pas voir où nous allons avec la gestion que pratiquent les lucifériens et leurs politiciens en Europe et aux Etats-Unis.

Même la Chine communiste se pose des questions : vous lirez très attentivement le prochain numéro de la lettre LIESI -nous essaierons de proposer un complément dans une petite série LISO.

Tout se met en effet en place et mieux vaut bien analyser la situation pour anticiper des mesures qui pourront sauver des vies ! Et oui, nous allons en arriver là…

En attendant, les défaites de l’Amérique sur des frontières lointaines, sont en train d’avoir des conséquences profondes au plus près du noyau impérial. Vous verrez que le sentiment d’un déclin impérial accéléré se répercutera sur les arguments nationaux, élargissant des fossés idéologiques déjà béants.

L’Amérique est un colosse aux pieds d’argile. Quelle belle illustration que le choix fait par l’establishment de leur président Joe Biden et de la facilité avec laquelle Donald Trump est parti, en ne faisant strictement rien fait pour contrecarre le programme de la Synagogue de Satan. Nous l’avions annoncé dans deux brochures dès 2016… Bien évidemment que Trump savait ce qui était projeté.

Un grand changement se met donc en place, d’abord très lentement, puis la pression venant, les choses vont s’accélérer.

 

LP 170-192

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES