American Airlines annule plus de 1 500 vols en invoquant le manque de personnel et les conditions météorologiques

290

4

American Airlines a annulé plus de 1 500 vols entre le 29 et le 31 octobre, invoquant le manque de personnel et le mauvais temps. Dans une lettre adressée aux employés, le directeur de l’exploitation, David Seymour, a blâmé les “vents violents” dans la région de son hub de Dallas-Fort Worth.

“Avec des conditions météorologiques supplémentaires dans l’ensemble du système, nos effectifs commencent à se resserrer car les membres d’équipage se retrouvent hors de leurs séquences de vol habituelles”, a-t-il déclaré. “Pour nous assurer que nous prenons soin de nos clients et que nous offrons une certitude de programmation à nos équipages, nous avons ajusté nos opérations pour les derniers jours de ce mois en annulant de manière proactive certains vols.”

La direction d’American Airlines a déclaré qu’elle s’attendait à ce que les problèmes soient bientôt résolus.

La porte-parole de la compagnie a bien insisté sur le fait que les problèmes n’étaient pas liés au mandat de la compagnie concernant le vaccin COVID-19. Le capitaine Dennis Tajer, porte-parole de l’Allied Pilots Association, représentant les pilotes d’American, a également déclaré que les annulations n’étaient pas liées à l’obligation de vaccination.

“Bien que nous soyons encore en train de travailler sur les détails des exigences fédérales, il est clair que les membres de l’équipe qui choisissent de ne pas se faire vacciner ne pourront pas travailler chez American Airlines”, a déclaré Doug Parker, PDG d’American, dans un mémorandum. Les dirigeants de la compagnie ont ensuite ajouté que les employés devaient être entièrement vaccinés avant le 24 novembre ou être licenciés.

La plupart des compagnies aériennes américaines ont imposé des mandats, certains en réponse aux projets du président Joe Biden d’obliger les entreprises privées à obtenir des preuves de vaccination de leurs employés ou à leur faire subir un test hebdomadaire COVID-19.

Le chef de l’association des pilotes a averti la Maison Blanche et le Congrès le mois dernier que les mandats pourraient déclencher le chaos dans un avenir proche.

Southwest Airlines a annulé des milliers de vols au début du mois, laissant de nombreux voyageurs bloqués pendant plusieurs jours. La compagnie aérienne a affirmé que les problèmes étaient principalement dus à des conditions météorologiques défavorables et n’étaient pas liés au mandat qu’elle a imposé, bien que d’autres compagnies aériennes n’aient pas connu de problèmes au même moment ! Le transporteur a par la suite reporté un plan visant à mettre en congé sans solde les travailleurs qui ne se conformaient pas aux exigences en matière de vaccination.

American Airlines a déclaré que près de 1 800 agents de bord en congé reprendraient bientôt le travail et qu’elle embaucherait plus de 600 agents de bord supplémentaires, en plus de travailler à l’embauche de 4 000 travailleurs pour d’autres postes… “L’embauche de pilotes et de techniciens se poursuit, et nous avons déjà commencé à accélérer l’embauche dans le secteur des réservations afin que davantage de membres de l’équipe soient en place pour la saison des fêtes”, dit un communiqué de la compagnie.

En attendant, les cas de pilote ayant été vacciné et ayant produit des thromboses est important. En imposant cette vaccination, l’administration Biden va donc jusqu’à mettre en danger la vie des voyageurs.

 

LIESI 481

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES