L’administration Biden pousse la Russie à la guerre pour cacher son effondrement -Partie 2

97

3

Interrogé sur la possibilité que les Etats-Unis envoient une aide supplémentaire à l’Ukraine, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré : “Nous ne devrions pas exclure la possibilité d’envoyer des conseillers militaires et des armes en Ukraine, car c’est déjà le cas. Des conseillers militaires y arrivent, des armes y sont fournies – non seulement par les Etats-Unis, mais aussi par d’autres pays de l’OTAN. Et tout cela, bien sûr, conduit à une nouvelle aggravation de la situation sur la ligne frontalière”.

Peskov a accusé l’Ukraine de provocations dans la région du Donbass, soutenue par la Russie, mais a déclaré que la Russie “ne va attaquer personne, la Russie ne trame aucun plan agressif”.

Pendant ce temps, des responsables américains ont eu des discussions avec des alliés européens sur la mise en place d’un nouveau train de sanctions qui entrerait en vigueur si la Russie envahissait l’Ukraine, ont indiqué plusieurs sources. Les législateurs sont également en train de trouver une nouvelle formulation des sanctions à inclure dans la loi d’autorisation de la défense nationale.

Interrogée sur l’activité militaire russe, la secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré aux journalistes que l’administration était préoccupée et qu’elle avait “eu des échanges approfondis avec nos alliés et partenaires européens ces dernières semaines, y compris avec l’Ukraine”. Elle a ajouté que les Etats-Unis “ont également eu des discussions avec des responsables russes au sujet de l’Ukraine et des relations américano-russes en général.” Le président des chefs d’état-major interarmées, le général Mark Milley, s’est également entretenu par téléphone avec le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, le lieutenant-général Valery Zaluzhny.

Ces discussions montrent à quel point l’administration Biden et le Congrès prennent au sérieux la possibilité que la Russie envahisse l’Ukraine, un allié stratégique des Etats-Unis, pour la deuxième fois en moins de dix ans. Les responsables américains sont déterminés à ne pas être pris par surprise par une opération militaire russe, comme l’administration Obama l’avait été en 2014, lorsque la Russie avait envahi la Crimée et alimenté une insurrection dans certaines parties de l’est de l’Ukraine.

“Nous craignons que la Russie ne commette une grave erreur en tentant de répéter ce qu’elle a entrepris en 2014, lorsqu’elle a rassemblé des forces le long de la frontière, a traversé le territoire ukrainien souverain et l’a fait en prétendant à tort qu’elle avait été provoquée”, a déclaré le secrétaire d’Etat Antony Blinken la semaine dernière.

Cette actualité géopolitique arrive au moment où le ministère de la Propagande de Davos intervient en répandant la terreur autour d’un nouveau variant (tout se passe exactement comme l’avertissement émis par le Professeur Montagnier : plus ils vont vacciner, plus ils vont générer de mutants – mais ils savent très bien ce qu’ils font et cela ira jusqu’à la guerre civile européenne. Vous verrez cependant qu’ils finiront par être dépassé par la CHINE… Nous n’en dirons pas plus pour le moment car il reste quelques mois…

Comme par enchantement, vous voyez ce que font les marchés financiers et les métaux précieux? En juillet 2016, le Banquier anonyme avait dit que le Dow Jones grimperait jusqu’à 36000 alors que nous étions autour de 17000. Nous avons touché 36000 !!! et on plonge… Les confidences régulières de ce banquier milliardaire, converti, sont régulièrement publiées sur le site Gladio veritatis. En 2016, il avait également parlé du plan de la Guerre Bactériologique du réseau Davos qu’il a côtoyé dans les coulisses. Ce qu’il avait confié sur le plan bactériologique n’est pas encore là, mais des signes avant-coureurs sont désormais dans l’actualité !

 

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES