Biden détruit l’indépendance énergétique des Etats-Unis – Partie 5

48

Il ne faut pas s’étonner que de nombreux membres actuels ou futurs de l’administration Biden aient du mal à paraître contrariés par la hausse du prix du carburant. Il y a deux semaines, Saule Omarova, la candidate désignée par Joe Biden pour diriger le Bureau du contrôleur du département du Trésor, a hésité lorsque le sénateur Bill Haggerty (R.-Tenn.) lui a demandé si la hausse des prix de l’essence était mauvaise pour les Etats-Unis, qualifiant sa question de « délicate » ! Mme Omarova avait été critiquée pour une vidéo diffusée en février, dans laquelle elle déclarait à propos des petites entreprises pétrolières et gazières que « nous voulons qu’elles fassent faillite ». « C’est une communiste enragée… » a dit le banquier anonyme… (source)