L’influence de la Chine communiste dans l’Université d’Occident – Partie 2

103

3
Princeton et d’autres écoles dites formatrices de d’élite, se sont hérissées de l’Initiative chinoise, affirmant que cela crée un “effet paralysant” pour la recherche universitaire et attise “un parti pris anti-asiatique”. Près de 200 membres du corps professoral de l’Université de Princeton ont exhorté le procureur général Merrick Garland, en octobre dernier, à mettre un terme à une telle initiative. Ils ont affirmé que les enquêtes n’étaient pas concentrées sur l’espionnage économique, mais ciblaient plutôt des chercheurs qui n’avaient pas divulgué leur travail au gouvernement chinois.

Alors que le corps professoral de Princeton fulmine, les dons de l’école en provenance de Chine sont le genre d’activité que l’Initiative chinoise est conçue pour surveiller, selon un expert en sécurité nationale.
“L’objectif du Parti communiste chinois est d’étendre l’influence du soft power tout en siphonnant la recherche américaine pour l’utiliser pour son propre programme de destruction”, a déclaré Will Coggin, directeur général de l’American Security Institute, qui a compilé les données sur les dons de la Chine à Princeton.
“C’est pourquoi il est extrêmement préoccupant que Princeton ait accepté 4,6 millions de dollars du gouvernement chinois pour la recherche sur le développement de médicaments et l’informatique, deux domaines où la Chine dépasse les Etats-Unis.”
Le gouvernement chinois, via le campus satellite de l’Université de Pékin à Shenzhen, a attribué à Princeton un contrat de 4,6 millions de dollars sur cinq ans en juin 2018. L’objectif étant d’établir des installations de recherche axées sur la découverte de médicaments et l’informatique, selon les dossiers du ministère de l’Education.
Quelques mois après avoir effectué ce don, le Parti communiste chinois a resserré le contrôle des activités étudiantes à l’Université de Pékin. L’école a annoncé qu’elle mettait en œuvre “un contrôle et des mesures internes” afin de contrôler les groupes d’étudiants militants qui critiquaient le gouvernement. Selon un rapport publié ce mois-ci par la Fondation pour la défense des démocraties, les travaux de l’Université de Pékin dans les domaines de la physique nucléaire et du développement d’armes nucléaires, soutiennent l’industrie de la défense nationale de la Chine. Pékin mène également des travaux classifiés sur les semi-conducteurs, les communications par satellite, la propulsion de vol et l’informatique. Or, les chercheurs de Princeton ont travaillé avec des universitaires de l’Université de Pékin à Shenzhen sur la recherche sur les semi-conducteurs…
Princeton a reçu deux dons anonymes de la Chine pour 1,3 million de dollars plus tôt cette année en vue de financer des postes de professeur dans le département d’informatique de l’école, selon les dossiers du ministère de l’Education.

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES