Ne croyez pas aux faux prophètes !

47

3a
Nous savons que les marionnettes de l’Enfer aux commandes rêvent d’abolir la civilisation chrétienne et de mettre la France dans un cercueil pour donner vie au monstre européen qui sommeille derrière l’Union européenne. De nombreux politiciens sont les zélés défenseurs de ce projet et comment espérer humainement dans une telle conjoncture où ces mêmes politiciens mentent au quotidien, comme c’est le cas actuellement avec le couple Macron/Véran prophétisant la fin des épidémies. Ces guignols de la sphère de Davos mentent encore et toujours, comme ils le font depuis que gens puissants les ont poussés dans l’arène de la politique.

Ils pérorent ainsi et jouent aux faux prophètes, comme l’assassin des âmes qui est à Rome et mieux connu comme François, car l’objectif est et a toujours été le ‘passeport vaccinal’. On sait que tel est le projet de la main anonyme qui se jouent des commissaires du peuple de Bruxelles depuis des années. Ce moyen de contrôle des sujets covidés zombifiés doit précéder le passage à la monnaie virtuelle appelée euro numérique.
Dès lors que l’on oblige le troupeau injecté à se faire vacciner régulièrement, on peut en effet prédire la fin des épidémies… C’est carrément l’aveu que tout cela a été un agenda planifié. Sinon, il est impossible de prédire quoi que ce soit mais d’être humble… Mais voilà quand on sert l’Enfer, on a toujours l’impression d’être plus intelligent que le troupeau que l’on tyrannise et dont on pense qu’il est incapable de relier des neurones pour   c o m p r e n d r e.
Mais ces personnages iniques se trompent, car il y aura une autre épidémie qu’ils ne verront pas venir. Celle-là emportera tout sur son passage et probablement leurs propres personnes. Parce que les piquouses comme le reste ne servira à rien. Nous en parlerons quand on y parviendra, la rédaction de LIESI suit ce sujet de près… Il surviendra quand la Chine décidera de passer à l’étape III. Nous tairons la suite, la réservant à nos abonnés et l’exprimerons dans un domaine privé.
Les débats du moment tournent aussi sur la question de la fin de la civilisation chrétienne. Que chacun se rassure, la civilisation chrétienne n’est pas éteinte ou exterminée. Elle feindra la mort et ressuscitera au moment où la clique des complotistes de l’expérience sanitaire et leurs financiers de Davos croiront que la victoire est assurée… après la prise en main de la France par le Djihad et les communistes.
Que faire en attendant ?
Il faut se rappeler un fait qui s’est produit il y a plus de 2000 ans, lors de la naissance du Fils de Dieu, Roi des rois et des nations. La Sainte Vierge adore ce nouveau-né pas comme les autres et qui est aussi son Fils. En voyant cet Enfant béni, elle se souvient des saintes Ecritures. La Très sainte Mère de Dieu sait que ce petit Enfant, adoré par les anges et les bergers, sera assassiné par ses créatures de manière ignominieuse. Ce, alors que les grands prêtres savaient pertinemment qu’il était le Fils de Dieu.
« Au milieu de ces joies, c’était pour le cœur de Marie une peine indicible de penser, en voyant la tête de cet Enfant béni qu’un jour elle serait couronnée d’épines; en regardant son visage, qu’il serait meurtri de soufflets, couvert de sang et de crachats ; en baisant ses mains bénies, seraient transpercées par les clous; en l’enveloppant de langes, qu’il porterait un jour des vêtements d’ignominie ; en le couchant dans son berceau, que la croix serait son lit de mort. Elle ne pouvait voir un agneau, une colombe, aucun des animaux qu’on offrait en sacrifice, sans penser à, l’adorable victime dont ils étaient la figure: elle ne pouvait lire dans les saintes Ecritures les oracles des prophètes, l’histoire d’Abel mis à mort, d’Isaac immolé, de Joseph vendu, de David et de Jérémie persécutés, du serpent d’airain, de l’agneau pascal, sans voir en tout cela les souffrances et la mort de son fils bien-aimé; et quelles angoisses n’était-ce pas pour son cœur maternel !
Toutefois, au milieu de ces tristes prévisions que lui rendait certaines l’esprit prophétique qu’elle possédait à un degré très parfait, elle était calme, résignée, voulait la volonté de Dieu et rien autre chose : admirable modèle des âmes éprouvées ! » (Extraits Médiations du R.P. Hamon)
Voilà l’enseignement qu’il nous faut dégager aujourd’hui.

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES