La tyrannie actuelle est obtenue avec la conformité volontaire de la masse – Partie 1

45

3a
Par G.D. Barnett – Voici ce qu’écrivait Etienne de La Boétie dans La politique de l’obéissance.
“Un peuple s’asservit lui-même, se coupe la gorge, lorsque, ayant le choix entre être vassal et être homme libre, il déserte ses libertés et prend le joug, consent à sa propre misère, ou, plutôt, s’en félicite apparemment.”
“Mais ô, bon Dieu ! Quel est cet étrange phénomène ? Quel nom lui donner ? Quelle est la nature de ce malheur? Quel est ce vice, ou plutôt cette déchéance ? De voir une multitude infinie de gens non seulement obéir, mais être poussés à la servilité ? Non pas gouvernés, mais tyrannisés ? Ces malheureux n’ont ni fortune, ni parenté, ni femme, ni enfant, ni même la vie qu’ils peuvent s’approprier.”

Comment tant de gens peuvent-ils être gouvernés par si peu de gens malfaisants et continuer à leur donner crédit ? Que dire de personnes qui aiment jouer le rôle d’imbéciles obéissants et irresponsables? L’ignorance n’est pas une excuse, la lâcheté est honteuse et l’indifférence est immorale. L’humanité a sombré à son plus bas niveau.
L’asservissement de milliards de personnes aux mains de quelques maîtres maléfiques permettra à la collectivité de s’apitoyer sur son sort, en consolidant son bonheur par sa propre servitude. Pour tous ceux d’entre vous qui se soumettent aux ordres, pour tous ceux d’entre vous qui ont volontairement renoncé à leur liberté, voici le sombre avenir que vous construisez pour vous-mêmes et vos enfants.
Si vous trouvez ces mots durs, qu’il en soit ainsi, car vous êtes la cause de cette folie, vous êtes la cause de toute cette douleur. Ceux qui ont la capacité de se battre mais qui ne veulent pas le faire pour leur propre liberté, ne sont pas dignes d’empathie. La faiblesse de la foule humaine a toujours été une constante, mais jamais à un tel niveau. Nous sommes témoins d’une apathie universelle. Des millions et même des milliards d’être humains se plient à une fausse autorité qui dresse une tyrannie extrême, une tyrannie qui n’est exercée que par un très petit nombre. C’est consternant.
Les diablotins qui ont choisi de dominer totalement, s’en prennent maintenant ouvertement à tous les enfants. Ils prévoient d’injecter un poison mortel à chacun d’entre eux. Cela ne pourrait jamais se produire dans une société non décadente où la morale, l’amour commun de la famille, existeraient encore. Toutes ces valeurs semblent avoir totalement disparu.
Quel genre de parent permettrait que cela se produise ? L’expérimentation eugénique toxique sur des enfants est maintenant une politique acceptée par une grande partie de la population. Des parents poussent même leurs enfants à se faire injecter une arme biologique ! A l’heure actuelle, tout soulèvement de masse et tout refus de permettre cette folie de se poursuivre semblent impossible en examinant l’esprit de ce prolétariat robotisé et docile.
Ces derniers temps, on a beaucoup parlé de repli et de résistance, mais la tyrannie n’a jamais ralenti, et en fait, elle empire chaque jour qui passe. Les monstres en charge continuent de rire entre eux.
Nous sommes dans des temps de mensonge, de tromperie, de mandats criminels, de torture psychologique, d’homicide involontaire et de meurtre par l’Etat.

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES