Du triage vaccinal et racial au génocide de masse des Blancs – Partie 1

83

3b
I. Overton – L’administration Biden applique les conseils du conseiller médical d’Obama, Ezekiel Emanuel, selon lesquels le refus pur et simple des soins médicaux est le meilleur moyen de réduire les coûts, plutôt que l’euthanasie. Mais ne laissez personne vous faire croire qu’il s’agit de réduire les dépenses médicales excessives ou de rationner “équitablement” les rares thérapies médicales. Il s’agit également d’une prise de pouvoir dictatoriale avec des sous-entendus de suprématie raciale.

Dans l’avertissement qu’il adressait en 1949 à la communauté médicale américaine sur la façon dont les atrocités médicales perpétrées par les médecins nazis sont parties de rien, le Dr Leo Alexander écrivait : “Il est assez significatif que le peuple allemand ait été considéré par ses dirigeants nazis comme plus disposé à accepter l’extermination des malades que celle des malades pour des raisons politiques. C’est pour cette raison que les premières exterminations de ce dernier groupe ont été effectuées sous le couvert de la maladie.”
[Aujourd’hui il suffit de traduire : les non vaccinés sont les opposants politiques… Il faut leur interdire les soins et les faire mourir. Un moyen d’éviter le processus des camps d’internement. Ndlr]
Le refus de soins médicaux se superpose déjà aux dogmes racistes du faux récit de la gauche radicale : les Noirs, les indigènes et les personnes de couleur (BIPOC) devraient bénéficier d’une plus grande préférence pour les soins médicaux que les Blancs, au lieu que chacun soit traité équitablement en tant qu’individu, avec des conditions médicales et des comorbidités individuelles, indépendamment de la couleur de la peau. Ceci doit être fait dans un effort d'”équité” face au “racisme systémique” et à l'”oppression institutionnelle”.
[Rappelez-vous que les étrangers de couleur ne doivent pas être vaccinés (donc protégés), mais soignés naturellement. Eux ne doivent pas faire partie du programme de dépeuplement puisque la clique de Davos compte sur eux pour REMPLACER les Blancs, une fois terminé le NETTOYAGE ETHNIQUE. Ndlr]
Qu’obtient-on lorsque la théorie critique de la race se superpose au rationnement politique du COVID-19? Vous obtenez des crimes dignes d’un nouveau tribunal de Nuremberg. Cette folie doit être stoppée maintenant, car, comme l’a noté le Dr Alexander, de tels crimes se développent toujours à partir de quelques cas, au début, pour devenir de véritables nettoyages ethniques. Sans oublier que cette politique viole la Constitution des Etats-Unis et toutes les lois qui découlent du 14e amendement.

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES