Du triage vaccinal et racial au génocide de masse des Blancs – Partie 4

375

3bbb
I. Overton – Le département de la santé du Minnesota n’a pas perdu de temps pour adopter explicitement les nouvelles directives “éthiques” de la FDA visant à classer le statut d’une personne en tant que “noir, indigène ou personne de couleur” comme une priorité plus élevée pour recevoir un traitement qu’une personne n’ayant pas ce statut, et à refuser de manière préventive à cette dernière de recevoir de telles thérapies.

L’Utah a également pris le train de la purification ethnique en marche. Les directives de son département de la santé stipulent : “Les facteurs de risque d’hospitalisation et de mortalité sont maintenant bien reconnus et comprennent l’âge, les comorbidités cumulées, le sexe masculin, l’essoufflement, et de manière importante, mais pour des raisons mal comprises, la race/ethnie non blanche.”
La ville de New York a une politique similaire.
Dans le Maryland, le Dr Ron Elfenbein a déclaré qu’il avait dû annuler les perfusions de mAb à environ 250 personnes en une semaine, en raison du rationnement collectif de Biden basé sur les fausses données. “Des gens vont certainement mourir à cause de cela ou avoir besoin d’être hospitalisés”, a-t-il dit.
La liste est longue, mais le point a été fait. On est en train de RACIALISER explicitement les priorités, s’en remettant simplement aux directives fédérales des socialistes démocrates.
Nous voyons donc aux Etats-Unis l’administration Biden encourager ouvertement une politique ouvrant la porte à l’euthanasie raciale. Ce n’est pas un hasard si Ezekiel “EZ Kill” Emanuel est un conseiller clé du groupe de travail COVID de Biden. Emanuel, qui était l’auteur des tristement célèbres “panels de la mort” d’ObamaCare, soutient maintenant que personne ne mérite de vivre au-delà de 75 ans. Et, bien sûr, plus de 80% de tous les décès et hospitalisations liés au COVID concernent le groupe des 65 ans et plus.

5

Ce graphique compare la répartition ethnique connue des décès dus au COVID-19 aux Etats-Unis, depuis le début de la pandémie jusqu’au 8 décembre 2021, avec la composition ethnique du pays.
Ce qui est immédiatement évident, c’est que le nombre de décès correspond fondamentalement au nombre d’habitants. Près de deux tiers des Américains tués par le COVID-19 sont blancs…
Les anticorps monoclonaux sont rationnés en fonction d’un préjugé racial afin d’augmenter le nombre de décès proportionnels chez les Blancs, au lieu d’augmenter massivement la production (ce qui serait la véritable solution “équitable”).

LISO 400 414

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES