Quelle sera l’onde de choc du mouvement des camionneurs canadiens ? – Partie 1

119

1
Inspiré par un article de L. Leiroz – Le week-end dernier a été tendu à Ottawa. Des camionneurs ont paralysé la ville pour protester contre les mesures sanitaires restrictives et exiger la fin du passeport vaccinal (un projet des globalistes, antérieur à cette opération biologique covid !). Rapidement, plusieurs autres groupes se sont joints aux camionneurs et ont fait sortir les manifestations du contrôle des autorités. Plusieurs épisodes de violence et de déprédation ayant eu lieu, tant à Ottawa que dans d’autres villes. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a été déplacé de sa résidence vers un lieu tenu secret pour des raisons de sécurité. Il a toujours été un lâche, comme bien d’autres Young Leaders de Davos, qui paradent quand ils jouent le rôle de tyrans de leur population (au nom des oligarchies), mais qui restent des pleutres et des trouillards dès que les conséquences criminelles de leurs actes leur reviennent dans la figure. Est-ce un début ?

L’alliance des groupes contre la vaccination obligatoire et le passeport vaccinal au Canada, sous la houlette des camionneurs, a été baptisée Freedom Convoy. Des milliers de personnes ont participé aux manifestations, parfois pacifiques, parfois violentes, mais toujours massives et capables de paralyser les villes. Le pic de tension a eu lieu le week-end dernier, lorsque les camionneurs ont complètement occupé Ottawa, mais il y a aussi eu de nombreuses manifestations à travers le pays pendant les jours ouvrables de cette semaine. De nombreux établissements commerciaux sont toujours fermés, entravant considérablement la routine des villes.
La raison initiale des protestations était la revendication par les camionneurs de leur droit de se déplacer dans le pays, qu’ils aient été vaccinés ou non. Le 15 janvier, le petit dictateur Trudeau a décidé que tous les camionneurs canadiens non immunisés en provenance des Etats-Unis seraient mis en quarantaine, une fois de retour au Canada. La mesure a eu un impact négatif sur les professionnels, qui ont déclaré avoir perdu de l’argent avec l’arrêt obligatoire pour quarantaine. De plus, la nouvelle loi a coïncidé avec une décision du gouvernement américain, qui oblige les camionneurs étrangers à présenter un passeport de vaccination pour entrer dans le pays.
Les manifestations ont été immédiatement soutenues à la fois par le Parti conservateur et le Parti populaire. Comme l’affaire implique également des lois américaines, l’ancien président républicain Donald Trump a exprimé son soutien. Même des hommes d’affaires et des personnes extérieures à l’arène politique ont été impliquées dans l’affaire, comme le PDG de Tesla, Elon Musk, qui a publié des messages de soutien aux camionneurs sur son compte personnel, sur un réseau social. De plus, des groupes populaires opposés à la vaccination se sont regroupés et les manifestations ont commencé à lutter pour l’élargissement des droits de liberté de tous les non vaccinés, allant bien au-delà du simple problème des camionneurs.

LIESI 487

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES