Quelle sera l’onde de choc du mouvement des camionneurs canadiens ? – Partie 2

71

1
Inspiré par un article de L. Leiroz Malgré la dimension sociale sérieuse des manifestations et le soutien international reçu par les camionneurs, Justin Trudeau semble ignorer la capacité politique des manifestants. Avant de fuir Ottawa avec sa famille (par peur des manifestations), ce guignol avait déclaré que les manifestants constituaient une «petite frange minoritaire» qui répandait une «rhétorique haineuse» et avait précisé qu’il ne négocierait avec eux en aucune circonstance.

Lundi dernier, il avait qualifié les camionneurs d’“insulte à la vérité” lors d’une déclaration. Trudeau et ses partisans traitent les manifestants comme de simples fanatiques anti-science, ignorant complètement les facteurs sociaux profonds impliqués dans la vague actuelle de manifestations. Et n’oublions pas que les Young Leaders de Davos (comme Trudeau) ont mené une politique anti-science en interdisant tous les moyens de communication aux scientifiques démontrant le crime perpétré par ces hommes, sans aucune once d’humanité, pour un projet globaliste eugéniste de dépeuplement mondial.
Les paroles du premier ministre canadien ont alors suscité un fort mécontentement chez les législateurs canadiens. Par exemple, Candice Bergen, chef adjointe du Parti conservateur du Canada, a déclaré lors d’une conférence à la Chambre des communes : «Tous les Canadiens veulent voir un chef qui s’efforcera de combler les divisions, et non de diviser davantage, un chef qui écoutera même ces voix avec lesquelles il pourrait ne pas être d’accord, un chef qui s’efforcera de comprendre, non de rejeter et d’insulter. (…) Encore une fois, je demande au premier ministre (…) [de] s’excuser auprès des Canadiens pacifiques et patriotes qui sont à l’extérieur en ce moment qui ne demandent qu’à être entendus – va-t-il leur parler ?».
Vous noterez que le Young Leader Trudeau traite les opposants à sa politique eugéniste exactement comme l’autre Young Leader Macron en France.
En revanche, le Parti libéral et ses partisans – qui incluent tous les médias grand public canadiens – continuent d’insister sur une rhétorique agressive contre les camionneurs, officialisant le récit selon lequel la confrontation entre le gouvernement et les manifestants est une question de «science contre pseudoscience». Mais, en fait, ce type de discours est fallacieux et n’explique absolument rien au problème des vaccins.

LIESI 487

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES