L’Etat profond veut une guerre en Europe de l’Est – Partie 2

218

1A

La Russie conclut que les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont au courant de certaines actions militaires en cours de préparation en Ukraine, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères, impliquant de possibles provocations visant à entraîner la Russie dans la guerre.

Le 11 février, citant traditionnellement des responsables américains anonymes, CNN a confirmé que “l’administration Biden a alimenté des gros titres alarmants et surpris Washington avec un remarquable battement de tambour de divulgations officielles de renseignements précédemment classifiés révélant des mouvements russes alors que Moscou masse des troupes à la frontière ukrainienne”.

Des responsables de l’administration ont déclaré à CNN que les divulgations de ces informations avaient été soigneusement coordonnées entre le Conseil de sécurité nationale, la communauté du renseignement et d’autres agences de sécurité nationale.

Au milieu de l’hystérie en cours, gonflée par sa propre administration, Biden assume le rôle de «sauveur du monde» et appelle le «terrible» Poutine à des pourparlers.

Les pourparlers entre les deux présidents se sont poursuivis pendant environ une heure.

Biden a averti Poutine que la “poursuite de l’invasion” (qui n’a même pas commencé) entraînera de graves coûts pour Moscou et un affaiblissement de la position de la Russie, a déclaré la Maison Blanche. Le président américain a également appelé son homologue russe à la désescalade et à de nouveaux efforts diplomatiques.

Le Kremlin a déclaré que la même demande avait été envoyée à Washington quelques heures plus tôt.

Une coopération diplomatique active se poursuit à différents niveaux.

Une conversation téléphonique sur la crise ukrainienne entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue américain, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken a également eu lieu le 12 février. Lavrov a accusé les Etats-Unis de provoquer les autorités ukrainiennes à se tourner vers la solution militaire du Problème du Donbass. Blinken a menacé son homologue que l’agression de la Russie provoquerait une réponse « transatlantique ».

La Russie mène également des négociations avec d’autres pays que les Etats-Unis.

LIESI 487

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES