Les banques centrales perdent la main – Partie 2

450

1BB

Nous aurons un scénario hyperflationniste.

Nous aurons un scénario hyper inflationniste quand deux conditions seront réunies : la perte de confiance dans les gouvernements et la perte de confiance dans l’action des banques centrales. L’opération COVID est en train de réunir les conditions d’un bouleversement politique. Le plat de résistance bactériologique conduira à autre chose…

On voit un certain nombre de pays bouleversés par des manifestations de masse. Le mouvement des camionneurs au Canada illustre sans doute le point d’orgue actuel du mouvement de révolte, face à la tyrannie des gouvernements dirigés par les hommes de main de Klaus Schwab, même s’il n’est (lui aussi)  qu’une marionnette de ceux qui agissent derrière le rideau.

1

Les tensions pourraient être de plus en plus perceptibles parce que, par principe, les politiciens ne reconnaissent jamais leurs erreurs. Jamais ils ne reconnaîtront les effets indésirables des vaccins qu’ils ont ordonnés. C’est la raison pour laquelle ils ont besoin d’une sorte de diversion. Quelle forme prendra t-elle? Nous l’avons déjà subodoré dans la lettre confidentielle et nous y reviendrons puisque nous avons eu des confirmations de Chine.

Aux Etats-Unis, l’Etat profond a engagé une manœuvre visant précipiter une guerre économique avec la Russie. Mais c’est l’arbre qui cache la forêt.

Le tandem européen Paris-Berlin cherche à freiner cette action, mais on peut déjà conclure que les tensions économiques vont fondamentalement conduire à des guerres internationales.

Car la situation inflationniste ne peut pas s’arrêter. Les forces politiques impliquées dans le complot sanitaire du réseau de Davos n’ont absolument pas mesuré les conséquences des confinements et des blocages de l’économie. Elles n’ont pas du tout perçu le jeu ordonné par le bloc de commandement communiste chinois (en accord avec le bloc de commandement russe), lequel est déjà en guerre mondiale contre l’ensemble de l’Occident.

Maintenant, les conséquences des décisions prises par les politiciens occidentaux se multiplient et les solutions qu’ils espèrent appliquer avec les banques centrales ne marcheront pas. Le triste et fameux slogan du président Macron : « Nous sommes en guerre », illustre cette bêtise humaine sans limite quand l’homme devient le jouet de puissants. Il a participé à la destruction de l’économie mondiale, il a été l’un des rouages ayant abouti à la crise de la chaîne d’approvisionnement. Et ce n’est pas près de revenir !

LIESI 487

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES