Les globalistes créent les conditions de l’effondrement de l’Occident

3739

L’inflation atteint de nouveaux sommets et elle semble même devenir incontrôlable. Il faut dire que les marionnettes travaillant pour le Nouvel Ordre Mondial, dont celles placées à la tête des Etats occidentaux et des banques centrales, font absolument tout pour la rendre encore bien plus élevée. Ce ne sont pas des idiots. Ils agissent donc comme les fossoyeurs des pays que les gnomes de Davos leur demandent de détruire, de laminer et d’embarquer vers la banqueroute (dont la traduction, dans l’anglais de Davos, pourrait être le GREAT RESET).

Dans ce monde que les journalistes pro-système babélien chantent comme merveilleux, ces mêmes personnages sont malheureusement adulés par des citoyens qui aiment avancer dans les ténèbres… alors qu’ils sont en pleine lumière.

Parallèlement, les marchés obligataires se renforcent. Nous voyons par exemple le taux à 10 ans US plonger, alors que l’inflation explose. Cela traduit la PEUR mais aussi le contrôle du Système financier. Les gérants de fonds internationaux ont encore confiance dans le marché obligataire américain… sauf les Russes et probablement les Chinois.

Le moment est-il venu de craindre une nouvelle guerre mondiale ? D’aucuns le pensent. C’est la raison pour laquelle il y a de la nervosité et beaucoup d’ordres de ventes sur les portefeuilles des grandes banques d’affaires. Mais où va cet argent ? Les plus perspicaces ont quelques idées… Ils font comme le gouvernement de Moscou et celui de Pékin. Eux connaissent la suite du scénario, car ils ont été intégrés à la construction de l’Ordre Mondial… qui s’enrhume avec leur refus de suivre le cahier des charges des globalistes, notamment la mention impliquant l’abandon de leur souveraineté.

S’enrhumer n’est pas mourir. La Bête va encore vivre quelques temps et c’est la raison de ce contexte particulier, ouvrant la voie à une véritable course aux armements. Dans cette nouvelle Guerre froide, les contrats d’armement vont pleuvoir. Cette triste perspective, qui nous rapproche du scénario inexorable, va légitimement hyper gonfler la bulle de la dette. On voit mal, dans ce contexte, comment les marchés financiers ne pourraient pas en profiter. Toutefois, comme nous le verrons probablement dans le prochain numéro de la lettre LIESI, le contexte a cependant changé avec l’action du bloc de commandement russe.

En attendant, les responsables politiques et les banquiers centraux rebondissent sur l’attaque russe, expliquant que l’inflation (qui devait être transitoire, mais qui s’installe et va continuer à croître, jusqu’à détruire toute la classe moyenne non prévoyante) est la conséquence de la flambée du pétrole.

Il va de soi que la Fed ne va rien faire contre l’inflation, mais prendra toutes les mesures possibles pour souffler dessus. Il suffit, par exemple, de voir comme elle achète tous les titres adossés à des hypothèques, créant une demande artificielle pour un marché immobilier qui est déjà en pleine effervescence depuis plusieurs mois.

Sur la question énergétique, nous ne sommes vraiment qu’aux premiers stades d’une crise  énergétique majeure et massive. Il faut savoir qu’en coupant la Russie du système financier, on a coupé la tête de nombreuses banques qui faisaient des affaires en Russie…

N’y aurait-il pas des banques européennes et américaines qui blanchissent l’argent des trafiquants de drogue ? Et cet argent n’est-il pas utilisé pour financer le montage d’opérations noires, de la part de certains services secrets ? Mais là, circulez, il n’y a rien à dire…

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES