Les gouvernements d’Occident sont totalitaires

5315

Le lecteur se souviendra peut-être de cette histoire de portable du fils de Joe Biden laissée en réparation et de cette histoire explosive, publiée quelques semaines seulement avant l’élection présidentielle américaine dans le New York Times.

Aujourd’hui, Glenn Greenwald revient sur cette affaire dans un article publié par le New York Post.

Le fils du candidat démocrate à la présidence Joe Biden avait donc laissé un ordinateur portable dans un atelier de réparation et n’était jamais revenu le rechercher. Cet ordinateur contenait de nombreux détails attestant une véritable corruption et traduisait aussi des comportements les plus dépravés connus du fils de Biden – tel père tel fils ou un chien ne fait pas un chat. On a parlé de portable de l’enfer après que les assassinats ont commencé à se produire, notamment ceux qui avaient réparé le fameux ordinateur…

Les oligarques de l’Etat profond (assisté du FBI et de la CIA) ont ordonné le silence médiatique sur cette affaire. Twitter a même suspendu le compte du New York Post pendant deux semaines pour le punir d’avoir révélé l’histoire.

Par la suite, le pouvoir en place a fait appel à la “journaliste” Natasha Bertrand, très proche de la CIA, pour lancer une attaque nucléaire contre les informations sur l’ordinateur portable de Hunter. Comme elle l’a écrit pour Politico: “L’histoire de Hunter Biden est une désinformation russe, selon des dizaines d’anciens responsables du renseignement”.

L’article cite une cinquantaine “d’anciens officiers du renseignement” qui ont signé une lettre “mettant en doute la provenance d’un article du New York Post sur le fils de l’ancien vice-président”.

D’un seul coup, toute enquête sur l’ordinateur portable a été stoppée net.

Si toute l’histoire est un coup monté par les services de renseignement russes, il est évident que tout journaliste – ou toute autre personne – examinant l’histoire ou même discutant de l’histoire était à la solde d’un service de renseignement étranger. Un traître !

Peu importe que les 50 officiers de renseignement n’aient pas dit une telle chose.

En tout cas, l’information a été supprimée par les gouvernements totalitaires.

Comme le Dr Paul l’a dit à plusieurs reprises dans le Liberty Report, sous le communisme, on ne vous envoyait pas automatiquement au goulag pour des activités “anti-étatiques”. Parfois, on vous retirait simplement votre gagne-pain. Etre licencié d’un emploi et être inemployable est une sorte de purgatoire existentiel où les “péchés” d’une personne peuvent ou non être expiés dans le cadre d’une réhabilitation. Mais en attendant, c’est l’enfer.

C’est, de manière choquante, la situation dans laquelle on se trouve aux Etats-Unis, sous la tyrannie du dictateur Joe Biden.

La guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine vient confirmer tout cela !

Il a été interdit aux Américains et aux citoyens de l’UE de regarder toute émission cherchant à présenter l’autre côté de l’histoire. La chaîne russe RT a même été interdite. Idem pour Sputnik. Même les profils Twitter personnels des citoyens américains employés par ces médias ont été étiquetés comme “médias affiliés à l’Etat russe”.

Twitter vient même de qualifier le compte personnel de l’ancien présentateur de RT Ed Schultz de “média affilié à l’Etat russe”. Un problème: Schultz est mort depuis quatre ans !

Le message est clair : ce sont des non-personnes. Engagez-vous avec eux à vos risques et périls. Même s’ils sont morts !

La guerre actuelle entre l’Ukraine et la Russie est du même registre. Si vous vous en prenez à l’Ukrainien Zelensky – qui, jusqu’à récemment, était un comédien de télévision porno – on va vous ostraciser et vous ranger dans la catégorie des apologistes de Poutine; vous diffusez de la “désinformation russe”.

Tout comme les voyous soviétiques cherchaient à priver les dissidents de leur capacité à subvenir à leurs besoins, nos voyous d’aujourd’hui cherchent à priver de leurs moyens de subsistance les organisations qui remettent en question ce que nous savons être des mensonges superposés. Ils veulent intimider les gens pour qu’ils refusent de soutenir ceux qui disent la vérité

.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES