Quand l’iniquité devient la norme

5543

A la fin du XIXème siècle, Notre Seigneur avait annoncé à Marie-Julie Jahenny que la France, toute proche d’une guerre civile quand la Russie ferait l’actualité, suivie de l’Iran, verrait ses tribunaux de justice transformés en tribunaux d’injustice.

Padre Maria – La légitime défense contre des injustes agresseurs est un droit naturel et divin, et aucun Etat au monde n’a juridiction pour l’interdire. Or, comme le montre cette vidéo, cette pseudo loi inique contre Dieu a été imposé dans deux pays !
Devinez lesquels?
La France et l’Italie !
C’est un devoir moral devant Dieu pour un chef de famille que de défendre sa famille. Par tous les moyens, si comme aujourd’hui les forces dites “de l’ordre” n’existent plus ou ne font plus leur travail, mais au contraire protègent les méchants contre les bons qui les dénoncent.
Dieu, par son Eglise infaillible (celle jusqu’en 1958), rappelle aux juges, policiers, gendarmes, etc, qu’ils ne peuvent cautionner telle loi et autres lois contre les dix commandements sans commettre un péché mortel, faire tomber la malédiction divine sur leur famille, et se damner éternellement. Et telle catégorie de gens ont un devoir moral grave de donner leurs démissions plutôt que d’être complices de tels actes injustes. Mieux vaut perdre son travail mais pas perdre son âme.
Une loi mérite le nom de LOI uniquement si, et seulement si cette loi est selon les dix commandements. Uniquement dans ce cas, un catholique a un devoir de considérer cette loi LOI et de lui obéir. Dans le cas contraire, cette “loi” ne mérite pas le nom de LOI et nous avons un devoir de ne pas l’observer, quel qu’en soit les conséquences. (Perte de travail, perte de droits civiques, risque d’arrestation, condamnation à mort, ou autre). Les martyrs, pendant des siècles, nous en donnent l’exemple. Et nous sommes maintenant dans la même situation que les grands martyrs de Rome. En bien pire.
Alors courage ! Faisons-le pour Dieu, qui nous en donne l’exemple en acceptant d’être condamné à mort et en mourant sur le Calvaire. C’est le Ciel qu’il faut gagner. Qui craint de perdre la Terre et renie Jésus Christ pour sauver sa peau ou un travail, perd et la Terre et le Ciel. Eternellement.
Ne craignez point ceux qui peuvent tuer le corps, mais craignez celui qui peut jeter et le corps et l’âme dans la géhenne de feu éternel.
Qui sauve son âme a tout sauvé ; qui perd son âme a tout perdu.
N’enviez pas les malheureux pervers et riches “grands de ce monde” qui assassinent, volent et pillent sans que Dieu semble bouger. Ils ne savent pas la justice de Dieu qui les attend en ce monde et éternellement dans l’Autre.

Le jeu devient assez clair, n’est-ce pas ? Vous lirez la prochaine série de la Lettre des Prophéties.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES