Le devenir des banques américaines est lié à celui de l’immobilier

9769

D’aucuns disent qu’un krach immobilier vient de commencer aux Etats-Unis, car les conséquences des quelques hausses des taux et la progression constante de l’inflation ont déjà amené les banques à limiter les risques sur les dossiers d’achat de maison.

Les banques américaines seront en effet de plus en plus sélectives sur les personnes à qui elles accordent un prêt. Justement, parce qu’elles craignent une accélération du durcissement de la politique monétaire de la banque centrale. On fait valoir deux scénarios. 1) Si les banques ne s’effondrent pas, on peut s’attendre à une baisse de 50 à 60% des prix de l’immobilier. 2) Si les banques s’effondrent, on anticipe une chute de 90 à 95% des prix de l’immobilier.

Pour l’instant, les médias d’ambiance sont assez discrets sur cette thématique. Il faut sans doute attendre quelques statistiques (même si elles sont très travaillées dans le sens des prochaines élections) pour avoir une vision concrète du secteur. Mais les projections de la source bancaire américaine que nous citons traduisent la certitude d’un accident qui ne ressemblera pas à 2007. Quant les gros fonds comme BlackRock auront épuisé leurs achats, alimentant sans cesse une bulle qui gonfle et INTERDIT l’accès à la propriété pour un nombre de plus en plus important de citoyens américains, alors on arrivera ”dans le dur” comme l’exprime ce même banquier. Il ajoute que les conséquences seront aussi dramatiques pour les très gros fonds d’investissement impliqués dans ces achats “sans limite” en vue de préparer l’agenda de Davos où… vous ne serez plus propriétaire de rien et vous serez heureux !

Vraiment? Ces gens-là ne sont plus dans le monde réel. Car l’inflation induite par leurs politiques monétaires, introduites avec l’exécution du programme de la Fondation Rockefeller de 2010, proposant des confinements et une belle crise sanitaire, vont devenir sans contrôle. Ils ne pourront pas la maîtriser.D’où l’importance de lire cette dernière étude de LISO qui sera complétée vitement par une série de la Lettre des prophéties.

A force de comploter sans comprendre la réalité du monde dans lequel s’exercent les sociopathes mondialistes, le pire est à attendre ; ou plutôt à espérer, car le monde qui vient sera nécessairement débarrassé de tout ce qui est finalement nuisible pour se projeter vers un monde meilleur… et non pas le meilleur des mondes.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES