ExxonMobil réplique à Biden après une lettre l’avertissant de l’utilisation de pouvoirs d’urgence

12802

Par J. Phillips – La multinationale Exxon Mobil a riposté à la lettre du président Joe Biden appelant les producteurs d’énergie américains à apporter des “solutions à court terme” pour faire face à la hausse des prix de l’essence et à une inflation qui atteint des sommets depuis des décennies.

“A court terme, le gouvernement américain pourrait adopter des mesures souvent utilisées dans les situations d’urgence à la suite d’ouragans ou d’autres perturbations de l’approvisionnement – telles que des dérogations aux dispositions de la loi Jones et certaines spécifications relatives aux carburants afin d’augmenter l’offre”, a déclaré le géant pétrolier dans un communiqué de presse mercredi.

Et à plus long terme, le gouvernement fédéral “peut promouvoir les investissements par le biais d’une politique claire et cohérente qui soutient le développement des ressources américaines, comme des ventes de baux régulières et prévisibles, ainsi qu’une approbation réglementaire rationalisée et un soutien aux infrastructures telles que les pipelines”, toujours selon ExxonMobil.

Joe Biden a signé un décret début 2021 qui a suspendu la construction de l’oléoduc Keystone XL, qui aurait amené le pétrole de l’Alberta (au Canada) vers l’intérieur des Etats-Unis. Cette décision a été critiquée par les responsables de l’industrie pétrolière, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et les républicains.

Ces derniers jours, le président a de plus en plus reproché aux compagnies pétrolières d’escroquer les consommateurs alors que le prix de l’essence reste élevé, à 5 dollars le gallon dans tout le pays, ce qui représente un fardeau économique pour de nombreux Américains et une menace politique pour les démocrates de M. Biden à l’approche des élections de mi-mandat.

“La crise à laquelle les familles sont confrontées mérite une action immédiate”, a écrit Joe Biden dans une lettre adressée cette semaine à sept raffineurs de pétrole, dont Exxon. “Vos entreprises doivent travailler avec mon administration pour proposer des solutions concrètes et à court terme qui répondent à la crise.”

[Autrement dit, il y a de la panique dans l’air chez les gauchistes. Idem en France avec la poussée des gauchistes durs contre les gauchistes mous de la Macronie.]

Dans cette lettre, Joe Biden a laissé entendre qu’il pourrait utiliser des pouvoirs d’urgence, ajoutant que son “administration est prête à utiliser tous les outils raisonnables et appropriés du gouvernement fédéral et les pouvoirs d’urgence pour augmenter la capacité et la production des raffineries à court terme, et pour s’assurer que chaque région de ce pays est approvisionnée de manière appropriée”.

[Vous noterez que c’est exactement ce que les banques centrales serinent pour justifier une intervention EXCEPTIONNELLE afin d’arrêter le krach obligataire – voir les articles publiés sur Gladio Veritatis. En tout cas, cela a produit une consolidation sur les prix du pétrole.]

Voici l’évolution du cours du pétrole en 4 Heures. On voit l’impact de l’annonce de la présidence américaine.

Cependant, l’American Petroleum Institute, qui représente l’industrie, a déclaré dans un communiqué que la capacité avait été réduite car l’administration Biden a cherché à s’éloigner des combustibles fossiles dans le cadre de son programme climatique. Pendant ce temps, plusieurs hauts responsables de la Maison Blanche continuent de vanter les mérites des véhicules électriques comme moyen d’échapper aux prix élevés actuels de l’essence, bien que le coût moyen d’un nouveau véhicule électrique soit d’environ 56 000 dollars !

“Bien que nous apprécions l’opportunité d’ouvrir un dialogue accru avec la Maison Blanche, le programme politique malavisé de l’administration qui s’éloigne du pétrole et du gaz naturel nationaux a aggravé les pressions inflationnistes et ajouté des vents contraires aux efforts quotidiens des entreprises pour répondre aux besoins énergétiques croissants tout en réduisant les émissions”, a déclaré Mike Sommers, PDG de l’American Petroleum Institute.

[Cette situation devient très intéressante. Ceux qui savent lire entre les lignes percevront les signes d’une perte de contrôle des globalistes dans leur agenda. Ils vont devoir être plus violents… plus destructeurs s’ils veulent garder la main…]

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES