Des Hackers pro-russes se vengent de la Lituanie pour le blocus de Kaliningrad

1305

Depuis le 18 juin, la Lituanie a exclu les marchandises du paquet de sanctions de l’UE du transit de marchandises de la Russie vers la région russe de Kaliningrad. Selon les autorités régionales, le 23 juin, le trafic de fret ferroviaire et routier vers la région de Kaliningrad en provenance d’autres régions de la Fédération de Russie a déjà diminué d’environ 30%.

Le 27 juin, les dirigeants lituaniens ont convenu avec la Commission européenne des principes de base et des directives fondamentales pour le transit des marchandises russes à Kaliningrad. Le conseiller principal du chef lituanien pour la sécurité nationale, Kastutis Budris, a déclaré que la consultation avait eu lieu à la lumière des mises à jour des recommandations européennes sur la mise en œuvre des sanctions. Il n’a fait aucun commentaire sur des principes et des dispositions spécifiques. A son tour, le représentant de la Commission européenne a affirmé que la Lituanie devrait procéder à des contrôles supplémentaires du transit routier et ferroviaire vers Kaliningrad à travers le territoire de l’UE.

Sans surprise, le blocus de la région de Kaliningrad, a conduit à une aggravation des relations entre Vilnius et Moscou. La Russie s’est déclarée prête à imposer des sanctions de représailles contre la Lituanie. Alors que le Kremlin n’a encore mis en œuvre aucune de ses menaces, les passionnés russes ont pris les choses en main…

Le 27 juin, une équipe de hackers pro-russes Killnet a attaqué les sites Web du gouvernement lituanien en réponse au blocus de la région de Kaliningrad. Jusqu’à présent, certaines pages d’agences gouvernementales, des programmes de comptabilité en ligne, le site Web de l’Inspection nationale des impôts du ministère des Finances de la République de Lituanie, le site Web des ports pétroliers et gaziers, ainsi que l’accès aux caméras de rue ont été bloqués. Deux jours après, Killnet a posté un message vidéo dans lequel il déclarait qu’il donnerait 48 heures à la Lituanie pour débloquer le transit vers Kaliningrad : «S’il n’y a pas de réaction d’ici lundi, un coup précis au cœur du système lituanien sera infligéplus de 500 entreprises de votre pays se retrouveront dans des conditions terribles. Nous attendons une réponse immédiate. Nous sommes prêts à porter un coup précis au cœur de votre système».

Killnet est un groupe de hackers pro-russe connu pour ses attaques DoS et DDoS contre plusieurs institutions gouvernementales dans plusieurs pays lors des opérations militaires russes en Ukraine.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES