L’Australie va t-elle réglementer la reconnaissance faciale gouvernementale à “haut risque” ? – Partie 2

13412

Par Justin Hendry – La Commission australienne des droits de l’homme (AHRC) a également recommandé au gouvernement fédéral de créer un commissaire à la sécurité de l’IA (Intelligence Artificielle) en tant que bureau statutaire indépendant pour promouvoir les droits de l’homme dans le développement et l’utilisation de l’IA en Australie. Le commissaire serait chargé de “surveiller et d’enquêter sur les développements et les tendances dans l’utilisation de l’IA” et de fournir des conseils et des orientations au gouvernement et au secteur privé sur “la manière de se conformer aux lois et aux exigences éthiques dans l’utilisation de l’IA”.

Le commissaire mènerait également un audit de “toutes les utilisations actuelles ou proposées de la prise de décision basée sur l’IA par ou au nom des agences gouvernementales”, ce qui, selon l’AHRC, pourrait contribuer à renforcer la confiance dans le gouvernement. “Les Australiens devraient être informés lorsque l’IA est utilisée dans des décisions qui les concernent”, a déclaré M. Santow. “La meilleure façon de rétablir la confiance du public dans l’utilisation de l’IA par le gouvernement et les entreprises est d’assurer la transparence, la responsabilité et la surveillance indépendante, et une nouvelle commission de sécurité de l’IA pourrait jouer un rôle précieux dans ce processus.

La commission a également exhorté le gouvernement fédéral à introduire une législation exigeant des entreprises qu’elles informent les personnes concernées lorsque l’IA est utilisée dans un processus décisionnel qui “affecte les droits légaux, ou des droits significatifs similaires, de la personne”. Ailleurs dans le rapport, l’AHRC a recommandé au gouvernement fédéral d’intégrer une “approche des droits de l’homme dans l’acquisition de produits et de services qui utilisent l’IA”. Elle a également demandé à NBN Co de “mettre en place un tarif préférentiel raisonnable pour les personnes handicapées financièrement vulnérables”, comme elle l’a fait au plus fort de la pandémie de Covid. (source : https://www.itnews.com.au)

Il va de soi que les gouvernements doivent se préparer à gérer socialement les conséquences de la crise que banquiers internationaux et politiciens affiliés à des sociétés secrètes globalistes mettent actuellement en œuvre à travers de multiples crises. Comment vont réagir les populations ? La réponse les inquiète et de nombreuses mesures tyranniques reposant sur l’Intelligence artificielle sont recherchées…

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES