Après la pandémie et l’inflation, Davos veut une crise énergétique puis alimentaire

16043

Par le Dr. J. Mercola – Bien qu’il soit difficile de prédire l’ampleur de la situation dans une région donnée, on peut affirmer sans risque de se tromper que tout le monde devrait se préparer à un certain degré de pénurie de nourriture et d’énergie, quel que soit l’endroit où l’on vit, car nous sommes face à une tempête parfaite de facteurs confondants qui sont de nature mondiale et qui peuvent donc avoir des effets en chaîne d’une grande portée et quelque peu imprévisibles.

Nombreux sont ceux qui disent ne pas savoir comment se préparer à une pénurie de nourriture ou à une famine, car ils n’ont aucune expérience de ce genre de choses. La vie moderne nous a également rendus, à bien des égards, excessivement dépendants de technologies qui pourraient ne pas être disponibles en cas de pénurie d’énergie. Les aliments qui doivent être réfrigérés ou congelés, par exemple, risquent de s’abîmer et de se perdre si vous êtes privé d’électricité pendant plus de deux jours.

Les solutions varieront d’un ménage à l’autre, en fonction de votre situation financière, de votre emplacement et de votre niveau de compétence en matière de culture et de stockage des aliments, mais voici une liste d’articles nutritifs et stables en rayon qui peuvent vous aider à traverser les périodes difficiles.

L’idéal serait que vous mangiez ces aliments régulièrement de toute façon. Ainsi, vous pouvez facilement faire tourner votre stock plutôt que d’acheter un produit une fois et de ne pas y toucher pendant des années.

De nombreuses recommandations de préparateurs ne sont pas à la hauteur car elles se concentrent principalement sur de grandes quantités de riz et de haricots, mais à moins que vous ne soyez prêt à laisser votre santé se dégrader, il serait sage de vous concentrer sur la nutrition plutôt que sur des aliments riches en glucides pour remplir le ventre.

Protéines animales – A mon avis, les protéines animales seraient l’une des fournitures les plus importantes à stocker. Pour cela, il faudrait que la viande soit congelée. Il serait probablement judicieux de se procurer un autre congélateur pour stocker suffisamment de viande pour trois à six mois pour votre famille. Pour que cela fonctionne, il est essentiel d’avoir une alimentation électrique de secours, car il est fort probable que le réseau électrique s’arrête et que vous perdiez votre investissement. Le moyen le plus économique d’y parvenir est de se procurer du bison, du bœuf ou de l’agneau haché. Evitez le porc et le poulet en raison de leur forte teneur en acide linoléique. La viande hachée est moins chère, mais surtout, elle prend le moins de place dans votre congélateur.

Le saumon sauvage d’Alaska, le maquereau et les sardines en conserve – Tous ces produits contiennent des graisses saines tout en étant pauvres en polluants aquatiques toxiques et en métaux lourds.

Suif, ghee et huile de coco – Ces graisses saines sont idéales pour la cuisine et restent stables même sans réfrigération.

Bouillon de bœuf biologique et/ou poudre de collagène – Le bouillon de bœuf est une source idéale de collagène, mais la poudre de collagène biologique provenant d’animaux nourris à l’herbe restera fraîche plus longtemps. Le collagène est la plus commune et la plus abondante des protéines de votre corps, et est nécessaire à la santé des os, à l’intégrité et à la réparation des tissus.

Protéine de petit-lait – La protéine de petit-lait est riche en leucine, qui aide à stimuler la synthèse des protéines musculaires, favorisant ainsi la santé des muscles. Sans une source régulière de viande, il peut être difficile d’obtenir suffisamment de leucine pour maintenir les protéines corporelles à partir du seul régime alimentaire. Heureusement, le lactosérum peut être facilement stocké et peut servir de ressource pour préserver votre masse musculaire

Riz – Le riz est un aliment de base sans gluten qui peut être conservé pendant de longues périodes. Il est intéressant de noter que le riz blanc est de loin préféré au riz brun, car les antinutriments présents dans ce dernier nuisent à son rôle de source propre de glucides. Idéalement, placez le sac dans un seau de qualité alimentaire avec un ou deux absorbeurs d’oxygène, et assurez-vous que le couvercle est bien fermé.

Miel – En plus d’être un édulcorant naturel, le miel local non altéré présente des avantages pour la santé. Par exemple, c’est un remède efficace contre la toux et il peut aider à combattre les infections respiratoires et les infections bactériennes, y compris les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Noix de macadamia – Les noix sont souvent recommandées comme une bonne source de fibres, de protéines et de graisses saines qui resteront fraîches longtemps sans réfrigération, à condition qu’elles soient dans un sac ou un récipient fermé. Cependant, la raison pour laquelle c’est une mauvaise idée est que toutes les noix, à l’exception de la noix de macadamia, contiennent des niveaux très élevés d’acide linoléique, une graisse dangereuse. Il n’est donc pas du tout utile de stocker des noix, car vous ne pouvez en consommer qu’environ cinq par jour.

Boeuf en conserve – Recherchez les variétés qui utilisent le sel comme seul conservateur. Le bœuf en conserve Lehman’s est l’une de ces options.

Fruits, légumes et viandes lyophilisés biologiques – Pour une conservation plus longue, vous pouvez également envisager d’acheter des produits lyophilisés biologiques, qui ont généralement une durée de vie de 25 ans.

Des compléments alimentaires essentiels tels que : Complexe d’organes de bœuf, minéraux essentiels, oméga-3, vitamine K2, magnésium, complexe de vitamines B et astaxanthine.

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES