La classe politique européenne crée les conditions d’un génocide – Partie 1

21871

 

Vous allez voir les rouges, comme les syndicats communistes, ajouter de l’huile sur le feu. Leur action va aggraver l’inflation, qui est le sujet politique le plus brûlant de nos jours. Ils exigent donc maintenant de meilleures conditions de travail  “avec des manifestations qui se multiplient à tous les points de la chaîne d’approvisionnement mondiale, y compris les chemins de fer, le camionnage, les entrepôts et les ports…” 

Dans la mesure où les flux entrants de Russie se tarissent, les gouvernements européens qui ont bien sûr le souci des peuples, doivent organiser la logistique de substitution des biens russes. Et oui, il y a aussi cette question !

Pour de nombreuses bonnes raisons – pour la plupart évidentes – les routes et les camions ne peuvent souvent pas rivaliser avec le fret maritime ou les voies navigables intérieures, que ce soit en termes de volumes expédiés ou d’exigences de livraison à destination finale.

De plus, les lignes d’approvisionnement/le système de production sont déjà mis en place d’une certaine manière et tout changement apporté à la logistique précédente est totalement imprévu. Par exemple, les installations de stockage à charge élevée et les usines de traitement à forte consommation, les raffineries, les centrales électriques et autres sont idéalement situées pour l’accès des navires ou des pipelines ou des chemins de fer, pas des camions !

Ainsi, maintenant que tout le petit monde politique, aux ordres de l’élite qui impose ses vues via Davos, veut sanctionner tout ce qui vient de Russie, ils se bousculent pour trouver des solutions en soi ultra-difficiles à mettre en œuvre. En tout cas, les produits de l’UE nécessiteront des coûts de transport plus élevés. Et comment seront répercutés des coûts plus élevés ?

Il est évident que les marges bénéficiaires deviendront encore plus étroites – ou négatives – car elles sont déjà sous la forte pression des prix élevés de l’énergie et des coûts de main-d’œuvre dans un cercle vicieux inflationniste.

Nous sommes dirigés non par des crétins mais des criminels. Toute leur politique vise finalement à détruire le pouvoir d’achat des peuples, à introduire un scénario de pénurie, à créer des famines VOLONTAIREMENT pour obtenir ce que les eugénistes satanistes rêvent depuis des décennies (des tonnes de papier ont été rédigés par des gens depuis les années 70′): un génocide de masse en Europe notamment.

Toute leur politique vise finalement à générer encore bien plus d’inflation alors que les banquiers de la BCE affirment que l’inflation va revenir à 2% en 2023. Ils mentent car ils savent très bien que c’est faux.

Ces politiciens sont en train de préparer des guerres civiles en chaîne dans toute l’Europe. Sans doute pensent-ils avoir le temps, comme A. Merkel, de quitter les lieux et d’aller dans des contrées plus calmes réservées à l’élite ; mais, il faut toujours se méfier des imprévues…

En tout cas, tout ce que nous venons d’évoquer conduit à une plus forte inflation, à une récession majeure… à une stagflation. Lisez la passionnante et dernière série de la Lettre des Prophéties – vous avez LEUR TIMING et nous répondrons à la question: est-ce le moment de leur antéchrist… cette Bête dont parlait le très pauvre et ignare Emmanuel Macron ?

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES