La classe politique européenne crée les conditions d’un génocide – Partie 2

22466

 

On ne parle même pas des problèmes alimentaires survenus à la suite des sanctions de l’UE, avec la problématique des engrais russes. Cette politique des sanctions, dans ce domaine, va affecter les rendements des récoltes. Ils se préparent donc clairement à affamer les peuples et tout cela n’a rien à voir avec le hasard.Ne parlent-ils pas d’une économie de guerre ? cela ne sort pas du chapeau. Cela signifie qu’ils ont a volonté de mettre en place une tyrannie du RATIONNEMENT. Lisez leur plan in extenso dans la dernière série de la Lettre des Prophéties. Vous avez le programme, mais aussi la démonstration d’une certitude sur leur devenir… et le nôtre. Et comme tout ce programme s’accélère, vous devinez que les choses ne vont pas prendre des années…

Il faut être profondément déficient mental pour ne pas s’apercevoir que c’est organisé, voulu sciemment.

Pas de gaz (russe) pas d’engrais, moins de gaz (russe) moins d’engrais pour tout le monde, y compris les économies du tiers monde. Compte tenu de la diminution du gaz russe, BASF a réduit la production d’ammoniac qui est un composant essentiel pour les engrais.

Moins de gaz naturel russe signifie moins de chauffage, moins d’eau chaude, moins d’électricité et moins d’engrais, entre autres choses importantes. Et l’UE ne peut pas imprimer de gaz naturel ou de roubles.

L’Europe n’a finalement aucune stratégie de remplacement de l’énergie russe. Même le dirigeant néonazi Zelensky bloque sciemment l’énergie vers l’Europe. Ajoutez à cela l’arrêt des centrales nucléaires. C’est un suicide organisé par les élites et appliqué par les politiciens européens sciemment.

Une petite information en passant à propos des énergies renouvelables.

La fabrication d’éoliennes nécessite des milliers de tonnes de minerais de nickel et de terres rares. En outre, toutes ces grandes structures et leurs composants doivent être transportés vers des destinations temporaires et finales – et érigés – avec des équipements russes à énergie fossile. Cela est également nécessaire pour l’inévitable entretien régulier et le démantèlement en fin de vie.

L’énergie solaire photovoltaïque nécessite d’énormes quantités d’argent au-delà de tout ce qu’on peut imaginer et qui n’existent pas. Ce processus consomme également des combustibles fossiles (russes) en quantités énormes, y compris la fabrication de l’équipement minier requis. De plus, dès que des énergies renouvelables en grande quantité sont ajoutées à un réseau électrique, les coûts augmentent car ils doivent être soutenus par des centrales thermiques à combustibles fossiles qui devraient aujourd’hui également fonctionner avec des combustibles russes… Vous voyez donc que même ce discours pour les peuples abêtis est de la fumisterie. Il n’y aura pas de miracle écologique climatique, mais la préparation d’un enfer terrestre pour des peuples apostats qui ont décidé d’adorer le Veau d’or des banques centrales au lieu de respecter les commandements de leur Dieu Trine et Un.

Autrement dit, plus on ajoute d’énergies renouvelables, plus on a besoin de gaz naturel.

Quel curieux commentaire de The Guardian : « … Attendez octobre, ça va devenir horrible, vraiment horrible… à une échelle au-delà de ce que nous pouvons gérer ».

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES